La Centrafrique supprime le Visa pour les ressortissants de la CEMAC

0

BANGUI, 17 octobre 2017 (RJDH)—Le Gouvernement de la République Centrafricaine par une note de service a instruit les services d’immigration et de missions diplomatiques de la liberté de circulation en RCA pour les ressortissants des Etats membres de la Communauté économique et monétaire en Afrique Centrale.

Plus de Visa pour les ressortissants de la CEMAC pour entrer en RCA. La Centrafrique vient de matérialiser la libre circulation des ressortissants dans la sous-région la CEMAC. Ce à l’issu de la volonté politique deux notes circulaires prises par le ministère des Affaires Etrangères et celui de la Sécurité publique. Ces notes interviennent en application de la décision des chefs d’Etats de la Communauté, lors du sommet extraordinaire du 26 juin 2013.

Ces deux décisions expliquent « qu’en application des hautes instructions des Chefs d’Etat contenues dans l’Acte Additionnel N°01/13-CEMAC-070U-CCE-SE du 25 juin 2013, la libre circulation des Ressortissants des six (6) Etats membres de la CEMAC est intégrale sur l’ensemble du territoire communautaire ».

Cette décision du gouvernement centrafricain des 12 et 13 octobre 2017 concerne les ressortissants du Cameroun, Congo, Gabon, de la Guinée Equatoriale et du Tchad. Selon les notes, une pièce d’identité, (passeport ou carté d’identité sécurisée) suffit pour que les ressortissants de la CEMAC entrent en RCA pour une durée n’excédant pas trois mois.

Cette décision intervient après celle des autorités tchadiennes du 8 aout 2017. La Guinée-Equatoriale et le Gabon constituent encore un obstacle à l’application de la décision communautaire en matière de libre circulation des biens et des personnes au sein de la communauté.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il est Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux depuis avril 2014. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter