Centrafrique : Soupçonné de sorcellerie, un homme a été passé à tabac par les hommes du FPRC à Ndélé

0

NDELE, 09 Mars 2018(RJDH)— La justice populaire monte en puissance à Ndélé dans le nord du pays. Un homme de 50 ans, soupçonné de sorcellerie a été frappé le 7 mars jusqu’à ce que mort s’ensuive par les hommes du FPRC.

Selon les témoignages recueillis auprès des habitants de la localité, l’homme a été accusé de pratique de sorcellerie sur une femme de 39 ans et cela avait conduit à la mort de la victime.

Un habitant de Ndoka joint par le RJDH explique la réaction comme conséquence de l’avis d’un voyant de la localité, «le vieux  qui est le voisin de la femme était encore souffrante quand il habitait dans le voisinage du mis en cause. Son mari et ses parents ont été consulter un voyant qui les a rassurés que c’est le vieux voisin qui est à l’origine du mauvais sort jeté à la famille».

Ont alors fait des préméditations. Après le décès de la présumée victime, ils ont fait appel au FPRC pour lui régler ses comptes à leur base» a indiqué un témoin ayant requis l’anonymat.

Une source du FPRC à Ndélé a confirmé la torture de l’homme par des éléments dudit mouvement dans la nuit du 6 Mars, «lorsqu’ils l’ont amené, ces derniers ont voulu lui faire une correction, mais malheureusement la victime n’a pas pu supporter la torture», a-t-il expliqué.

Cette même source a souligné la ferme volonté des hommes armés de réprimer les présumés auteurs de pareils cas. Les autorités locales et la Minusca sont actuellement à pied d’œuvre pour sensibiliser les hommes armés afin de mettre fin à cette mauvaise pratique, car seule la justice est compétente pour trancher pareils litiges.

La justice populaire est l’un des phénomènes qui fragilisent l’autorité de l’Etat surtout dans la zone sous contrôle des groupes armés où les représentants de l’Etat font figure de spectateurs impuissants.

Partage.

L'auteur

Commenter