Centrafrique : La société Centrafrique Cartes Système signe une convention avec le CNJ

0

BANGUI, 24 avril 2017 (RJDH)—Le Directeur Général de la société Centrafrique Cartes Système Dominique Yandocka et le président du Conseil National de la Jeunesse Huguet Francis Mongombe ont signé une convention ce matin à Bangui. Le document prévoit une subvention de la société au CNJ.

La signature de cette convention intervient dans un contexte où l’octroi du marché de délivrance des pièces d’identité à la société Centrafrique Cartes Système continue d’alimenter des polémiques au plus haut niveau de l’Etat.

Selon les termes de la convention signée entre les deux parties, le CNJRCA bénéficiera de 200 Fcfa sur le bénéfice que la société Centrafrique Cartes Système fera sur chaque permis de conduire délivré. En Centrafrique, un permis de conduire coute 40.000 Fcfa. Difficile de savoir combien doit gagner la société sur chaque permis de conduire délivré.

Dominique Yandocka, Directeur général de la société Centrafricaine Cartes Système justifie son aide par la volonté de son groupe de soutenir les actions citoyennes, « J’ai décidé de financer les programmes d’action citoyens dans le cadre d’appui à la jeunesse, par une allocation et une alimentation à la source, c’est-à-dire un prélèvement direct sur les bénéfices réalisés sur les permis de conduire sécurisés, d’un montant de 200 FCFA. C’est un geste symbolique mais politiquement significatif et porteur d’espoir», a-t-il précisé.

Le CNJ devra ouvrir un compte dans une banque de la place pour pouvoir recevoir cet argent qui sera utilisé pour monter un projet en faveur de la jeunesse.

Le président du Conseil National de la jeunesse Huguet Francis Mongombe, saluant cette convention, invite les autres partenaires et le gouvernement de matérialiser leurs discours. Il a engagé la structure à bien gérer les fonds, « c’est maintenant à nous de nous organiser pour bien gérer cet appui », a-t-il lâché.

Selon les statistiques établies par l’Agence Centrafricaine de Formation Professionnelle et de l’Emploi (ACFPE), le taux de chômage en milieu jeune est d’environ 82% et73% de jeunes sont affiliés à l’ACFPE comme demandeurs d’emplois./

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il est Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux depuis avril 2014. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter