Centrafrique : Sébastien Wénézoui appelle à la justice suite à l’attaque à la grenade

0

BANGUI, le 14 Novembre 2017(RJDH)—Le président du collectif des Centrafricains pour la réconciliation (CCR), Sébastien Wénézoui a dans une déclaration appelé à la justice et la protection du peuple. Position exprimée suite aux violences à Bangui.

Dans cette déclaration, le président du CCR a condamné les violences et exige du gouvernement une réponse à la hauteur des attaques. Cette position est exprimée alors que d’autres voix dont celle du premier ministre et des proches de Touadera s’élèvent pour accuser des entreprises criminelles tendant saper le processus de réconciliation et avoir de poste ministériel.

Selon lui, «le gouvernement doit exercer sa mission primordiale qui est de garantir la sécurité du peuple et d’agir contre les actions des forces négatives dans cette partie de la capitale» a lâché Sébastien Wénézoui du CCR.

Didacien Kossimatchi, leader du comité de soutien au professeur Touadera accuse des personnalités politiques pyromanes qui mettent et le feu et qui cherchent à jouer au pompier sans citer des noms, « d’autres sont déjà connus après cet événement, puisse qu’ils en font pour être s’autoproclamé médiateurs dans une telle situation, soit pour les nommer après dans le gouvernement. C’est inacceptable, aujourd’hui nous disons non à cette manœuvre! Mais de toutes les manières, certains auteurs sont déjà connus » dit-il.

Ces attaques condamnées ont perturbée les activités économiques dans le 3e arrondissement. Sébastien Wénénzoui appelle à la responsabilité régalienne de l’Etat face aux bandits alors que les conclusions de l’information judiciaire ouverte par le parquet sont toujours attendues.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter