Centrafrique : Le RJDH et Internews tiennent un forum-médias à Boali

0

BOALI, 8 Mai 2017(RJDH)—Dans le cadre d’exécution de son projet connect, Internews et RJDH ont tenu  du 6 au 7 mai un forum médias, société civile et autorités locales à Boali, localité située à 95 km à la sortie nord de Bangui. L’idée est d’échanger sur la liberté de la presse et la sécurité des journalistes.

Le projet Connect a pour but de connecter les citoyens et réfugiés aux réformes nationales. C’est dans ce contexte que l’ONG d’appui aux médias Internews partenaire du Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH) s’est impliquée à travers ledit forum pour parler de la liberté de la presse et la sécurité des journalistes. Cette activité intervient 3 jours après la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse à travers le monde.

Selon Pascal Chiralwirwa, directeur pays d’Internews, il n’y a pas de journalistes sans publics, et pas de publics sans médias. « C’est dire que les journalistes doivent travailler non seulement avec les autorités mais avec la population tout en gardant en tête le principe du respect de l’éthique et de la déontologie de leur profession. La protection des journalistes c’est d’abord le professionnalisme », a-t-il insisté.

Odette Montè première citoyenne de la ville de Boali s’est dite outillée de l’échange « la présentation faite par le directeur d’Internews nous a marqué et permis de comprendre notre rôle en tant qu’autorité dans notre collaboration avec les médias. Nous allons mettre en pratique ce dont nous avons appris pour le bien de la population locale qui a droit à l’information », a-t-elle indiqué.

Pour Michel Moune,  sous-préfet de Boali, il connait désormais les démarches à suivre en cas de dérapage professionnel des journalistes. «L’exposé présenté pendant cette rencontre était très pertinent à partir du moment où l’auditoire avait reçue des informations nécessaires par rapport au rôle que le journaliste doit jouer au sein de la population. Nous savons aussi dans quelle mesure si un journaliste parvient à offenser une tierce personne, quelle est la procédure que la victime doit suivre pour atteindre la réparation d’un préjudice qu’elle a subi de la part de ce journaliste », a-t-il remarqué.

Fridolin Ngoulou, Journaliste au RJDH et membre du comité d’organisation de ce forum, cette rencontre est l’occasion d’interconnexion entre le public et les médias ainsi que les autorités. « Ce forum vise à briser le mur de rétention d’information, car l’absence de l’information laisse libre court à la désinformation. C’est pourquoi, les autorités doivent collaborer avec les journalistes », a-t-il justifié.

Cette activité a mobilisé les journalistes et certains correspondants du RJDH, les journalistes des radios communautaires de cette localité et l’équipe d’Internews.

Partage.

L'auteur

Commenter