Centrafrique : Retour Massif des déplacés de Paoua vers les villages d’origines

0

PAOUA, 07 aout 2018 (RJDH)–A Paoua, presque tous les déplacés on regagné leurs villages respectifs au bénéfice de la sécurité dans la région. C’est le constat fait par le RJDH en mission samedi dernier dans cette région du nord du pays.

De 75.000 déplacés , il n’en reste que 2.500, selon les acteurs humanitaires dans la région. La ville de Paoua n’accueille plus plusieurs milliers des déplacés qui avaient envahi cette ville en fin 2017 suite aux violences dans le secteur.

La ministre de l’action humanitaire et de la réconciliation nationale, Virginie Mbaïkoua, présente la situation actuelle de ces déplacés, « nous avons quitté de 11.000 ménages à  500 soit 2.500 déplacés. Nous sommes en train d’organiser une évaluation pour projeter quel appui nous devons apporter aux retournés dans leurs villages respectifs», a-t-elle présenté samedi dernier à Paoua.

Le Capitaine Thierry Dassin Nambobona, Commandant des Forces armées Centrafricaines (FACA) dans la région parle de situation stable qui a facilité le retour et la reprise des activités humanitaires.

« Les déplacés sont retournés suite à la situation de quiétude. Nous continuions à travailler pour consolider la paix et la sécurité dans la région. Le périmètre de sécurité se situe à plus de 100 Km vers les frontières », a-t-il dit.

L’étroite collaboration entre les forces nationales et les casques bleus de la Minusca, la détermination des autorités et des habitants ont conduit au retour de ces déplacés.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation et Rédacteur en Chef du RJDH. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il a travaillé de 2014 à 2017 comme Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux avant d'être nommé Rédacteur en Chef le 18 Janvier 2018. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.