Centrafrique : Le proviseur du lycée de Mbaïki se plaint de l’insuffisance des tables bancs

0

MBAÏKI, 13 octobre 2017 (RJDH)–Les activités scolaires 2017-2018 ont repris dans les établissements primaires et secondaires de la ville de Mbaïki. Cependant au lycée de Mbaïki, les élèves éprouvent beaucoup de difficultés concernant l’insuffisance des salles de classes et des tables bancs.

La rentrée scolaire 2017-2018 a été lancée le 18 septembre par le gouvernement. Cette reprise intervient dans un contexte où plusieurs établissements scolaires manquent de tables bancs alors que le pays est exportateur des bois.

Le proviseur du lycée de Mbaïki, Robert Sou déplore cette situation « présentement nous avons les salles qui n’ont pas de tables bancs. Nous n’avons que 158 tables bancs pour plus de 2.000 élèves. C’est vraiment insignifiant. Nous avons un bâtiment qui demeure sans toiture depuis plus de 5 ans. Ce bâtiment contient trois salles. Nous avons vraiment des difficultés parce que les élèves prennent cours à même le sol et c’est désagréable », a-t-il déploré.

Malgré les négociations engagées avec les autorités de la place, rien ne s’améliore, alors que les ressortissants de ce lycée ont mené plusieurs fois les missions d’évaluation pour la réhabilitation des bâtiments dudit lycée.

Le proviseur lance un appel de soutien à ce lycée public, « je sollicite les hommes de bonne volonté et je demande plus précisément au département de penser à nous, de voler à notre secours. Aux députés de la place de nous prêter main forte et surtout aux lobayens qui se trouvent partout de penser au lycée de Mbaïki qui est un lycée à caractère économique, littéraire et scientifique ».

Le lycée de Mbaïki a été créé en 1961 avec 4 bâtiments. Un de ces bâtiments est inopérationnel à cause de la toiture emportée par le vent.

Partage.

L'auteur

Commenter