Centrafrique : Promouvoir la participation politique de la femme, Planète-Femme lance un projet de 10 mois en faveur des femmes

0

BANGUI, 12 juillet 2018(RJDH) –Pour promouvoir la participation politique de la femme dans le pays, l’ONG Planète Femme a lancé ce 11 juillet sur financement de l’ONU-Femme un projet en faveur des femmes. Le coût du projet est 61 millions de dollars.

Renforcer les connaissances des femmes centrafricaines sur le dialogue communautaire et la consolidation de la paix dans le pays sont entre autres les objectifs recherchés à travers ce projet piloté par la Planète-Femme de Centrafrique afin de susciter la mobilisation de la femme dans les instances de prise de décision.

L’implication des femmes dans le processus de la paix dans un contexte de conflit est l’approche escomptée par cette organisation « Nous voulons renforcer les capacités des femmes à être des médiatrices de la paix. Et ce projet est lancé grâce au concours de l’ONU-Femme, qui permettra à la Planète Femme d’impliquer les femmes dans la consolidation de la paix et mettre en place des réseaux des femmes médiatrices de la paix », a expliqué Chantal Solange Touabena coordonnatrice de cette plateforme.

Un accent particulier doit être mis sur l’éducation et la formation des femmes, selon Augustin Agou, député de la nation car ajoute-t-il, « on ne peut pas développer le pays avec un taux d’analphabétisme aussi élevé. Le volet formation est crucial pour le développement de la RCA » a-t-il souhaité.

Léa Mboua Doumta femme leader en Centrafrique encourage les femmes à relever le défi pour promouvoir leur participation politique  dans le pays.

Bangui et Bossangoa au nord sont d’ores et déjà des villes identifiées pour la mise en œuvre de ce projet.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.