Centrafrique : Les professionnels des médias expulsés de la Maison de Presse et des Journalistes

0

BANGUI, 04 Janvier 2017 (RJDH) – Le feuilleton Maison de la Presse et des Journalistes (MPJ) et la famille Patassé continue. Le 03 janvier, les journalistes ont été délogés des locaux de la MPJ par la police.

La tension a été très vive au moment où les Journalistes déguerpissaient la MPJ. Tous leurs effets étaient jetés dehors après avoir forcé les portes.

Selon Macka-Gbossokoto, Président de l’Union des Journalistes de Centrafrique, « le Conseil des Ministres a été clair. Nous avons interpelé le Gouvernement et les procédures sont en cours. Voilà que la famille Patassé se réveille le matin pour agir comme des sauvages. La maison qui était sous scellée a été cassée devant 4 gendarmes et des policiers armés des machettes « Balaka (en Sango)». Est-ce des Policiers conventionnés ? S’est-il-interrogé ?

Pour Macka-Gbossokoto, « il fallait attendre la décision de la justice, mais cependant la famille Patassé ont fait leur loi. Les Journalistes sont menacés et ils n’ont pas réagi », a-t-il ajouté.

La famille Patassé n’a pas voulu ce jour se prononcer sur cette affaire. Dans une précédente déclaration au RJDH, sur cette démarche, Gossy Pierre Noel, porte-parole de la famille Patassé, a rapporté que l’huissier avait juste exécuté la  jurisprudence faite par la justice. « La famille sait très bien que la concession lui revient de droit c’est pourquoi, elle s’est déportée pour l’occuper. Ce n’est pas la famille qui a empêché les journalistes, mais la justice », a-t-il précisé.

Les Journalistes ne sont pas visibles à la Maison de la Presse et des Journalistes ce Mercredi 4 Janvier. Sinon, quelques policiers gardent l’entrée du bâtiment. La famille Patassé est dans la concession entrain de la réhabilité.

Partage.

L'auteur

Commenter