Centrafrique : Un prêtre tué à Zemio au sud-est du pays

0

BANGUI, 6 septembre 2017 (RJDH)– L’abbé Louis Tongagnessi a été tué à Zemio  au sud-Est du pays par des hommes armés le samedi 2 septembre 2017. Ce dernier, est en famille et enseigne au collège de Zemio après sa suspension du diocèse de Bangassou il y’a deux ans, a-t-on appris des sources concordantes.

La ville de Zemio à l’Est du pays est plongée dans les violences poussant tous les humanitaires à quitter la ville ainsi que la population à traverser vers la République Démocratique du Congo. La nouvelle de l’assassinat de cet abbé intervient alors que les deux autres ont été obligés de fuir la ville.

Selon des sources concordantes, le défunt a été tué ce week-end vers Zambaguia, un village où il s’était caché. Il est tué par des hommes armés assimilés aux peuls qui contrôlent la quasi-totalité de la ville de Zemio.

La Coordonnatrice humanitaire Najat Rochdi s’écœure de cette tuerie, « le meurtre du prêtre catholique à Zemio est un crime lâche et abjecte. Je le condamne fortement », a-t-elle lâché sur son compte twitter.

Il y’a au moins deux semaines, les deux prêtres de Zemio, témoins de premier plan des atrocités ont lancé un désespoir suite à la persistance des attaques ciblées dans la ville. Les abbés, Jean Alain Zimbi et Désiré Blaise Kpangou étaient obligés comme les acteurs humanitaires à quitter la ville le 1er septembre, suite aux pillages des locaux du presbytère par des hommes armés.

Les 15.000 personnes déplacées à l’Eglise Catholique ont traversé aussi vers la RDC, suite au renfort des hommes armés dans la ville, dont l’identité n’est pas encore bien connue, car, selon des sources locales, ces hommes armés ne parlent ni Sango langue national, ni français.

Les forces de la Minusca sont présentent dans la ville de Zemio.

Lire aussi :

http://rjdh.org/centrafrique-deux-pretres-temoins-atrocites-de-zemio-a-lest-lancent-cris-de-desespoir/

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il est Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux depuis avril 2014. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter