Centrafrique : Le président Touadera procède à l’installation des membres de trois hautes juridictions du pays

0

BANGUI, 04 Mars 2017(RJDH)—Les magistrats nommés à la Cour de cassation, à la Cour des Comptes et au Conseil d’Etat, ont été installés vendredi 03 mars dernier. La cérémonie a été présidée par le chef de l’Etat Faustin Archange Touadera.

Le président de la République est tenu, selon les dispositions de l’article 155 de la constitution, de mettre en place durant la première année,  toutes les institutions de la République. Cette première d’installation intervient é trois semaines de la date butoir du 30 mars 2017.

C’est ainsi qu’une trentaine de magistrats ont été installés dans leurs nouvelles fonctions par le chef de l’Etat. Ceux de la Cour de Cassation et de la Cour des Comptes ont prêté serment devant le président de la République.

Ces trois institutions judiciaires sont rendues opérationnelles trois semaines avant la fin du délai que la loi fondamentale donne au chef de l’Etat de mettre en place les institutions prévues par la Constitution du 30 mars 2016.

Dans son réquisitoire, le Procureur Général près la Cour des Comptes, Nestor Sylvain Sanzé a appelé le gouvernement à aider la Cour des Comptes qui est sur plusieurs dossiers relatifs à la gestion de la transition, afin de bien aboutir les enquêtes.

Le Président de la République Faustin Archange Touadera a exhorté les magistrats « d’être des serviteurs de loi et non au déçu de la loi ». Le Chef de l’Etat a appelé le corps judiciaire à  l’impartialité dans l’exercice de leurs fonctions.

Les magistrats installés ont été nommés par décret du chef de l’Etat le 13 janvier 2017.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter