Centrafrique : Le président Touadéra plaide pour une synergie gouvernement-forces vives autour des promesses de Bruxelles

0

BANGUI,  06 Décembre 2016 (RJDH)—Le président Faustin Archange Touadéra a, dans son adresse à la nation du 30 novembre dernier, appelé à une union entre son gouvernement et les forces vives pour décrocher des bailleurs le décaissement des fonds promis faites lors de la table ronde de Bruxelles de novembre dernier. Le chef de l’Etat a promis  concrétiser les reformes nécessaires pour rassurer les partenaires.   

Le rassemblement, c’est ce que Faustin Archange souhaite pour espérer décrocher les 1130 milliards que les bailleurs ont promis à Bruxelles. Le président a lancé un appel à la synergie entre son gouvernement et les forces vives de la nation « c’est le lieu d’inviter les responsables de nos institutions, les honorables députés à l’Assemblée  Nationale, la classe politique, les organisations de la société civile et toutes les composantes de notre nation à jouer en synergie avec mon gouvernement, le rôle qui leur revient dans la mise en œuvre effective des conclusions de cette conférence de donateurs » lance le président centrafricain.

Faustin  Archange Touadéra engage son gouvernement dans les reformes promises lors de la conférence de Bruxelles « je puis vous rassurer que mon gouvernement s’active en vu des dispositions à prendre pour la mobilisation effective et diligente des financements annoncés. A cet égard, la concrétisation de différentes reforme, programme et projet annoncés au cours de ces assises sera réalisée très rapidement avec l’appui de nos partenaires au développement », promet le chef de l’Etat sans donner de précision sur lesdites reformes.

Lors de la conférence des bailleurs organisée à Bruxelles le 17 novembre dernier, les autorités ont obtenu des bailleurs des promesses de fonds à hauteur de

L’appel au rassemblement lancé par le président centrafricain intervient au moment où le pays fait face à des tensions entre les différents groupes armés. La semaine dernière, le FPRC et l’UPC, deux tendances de l’ex-Séléka se sont affrontées à  Bria dans le nord du pays tandis qu’au nord-est, des combats entre deux branches Antibalaka ont été signalés.

Partage.

L'auteur

Commenter