Centrafrique : Le Président projette zéro nouvelle infection à VIH-SIDA d’ici 2030

0

BANGUI, 2 septembre 2016 (RJDH)—Dans une interview accordée à la presse lors du lancement de la campagne de dépistage volontaire du VIH/ Sida,  mercredi 31 août 2016 au Palais de la Renaissance, le Chef de l’Etat, Faustin Archange Touadéra s’est engagé à lutter contre le VIH/SIDA.

La campagne de dépistage volontaire initié par le CNLS, concrétise, selon le Président de la République,  les engagements  pris à New-York  par la République Centrafricaine en vue de mettre fin à la pandémie du Sida.

Faustin Archange Touadéra pose cette campagne comme l’une des stratégies de lutte contre le Sida dont l’efficacité dépend de la participation des Centrafricains « je place un grand espoir dans la réussite de cette journée de dépistage volontaire qui renforcera nos stratégies de riposte pour un environnement sans stigmatisation. Cette campagne contribuera sans nul doute à freiner la propagation de ce fléau qui continue de décimer le peuple Centrafricain » espère le président de la République.

Le VH/SIDA ne doit plus être un sujet tabou, selon Faustin Archange Touadera qui appelle à la participation de tous les Centrafricains « la population, les cadres et les agents de l’Etat  à  se dépister, car il y a beaucoup d’avantages à connaître son statut sérologique. Le VIH/SIDA ne doit plus être un sujet tabou en République Centrafricaine », lance t-il.

La campagne de dépistage volontaire prendra fin le 21 septembre prochain. Le CNLS compte dépister plus de 300 milles personnes. En  Centrafrique, le taux de prévalence du VIH/SIDA est estimé 4,12% selon les projections Spectrum du CNLS contre 4,9% selon l’enquête mixte de 2010.

Partage.

L'auteur

Commenter