Centrafrique : Le président de la colonie congolaise souhaite une solution bilatérale sur le cas des ressortissants en situation irrégulière

0

BANGUI, 9 Octobre 2017(RJDH)—Le président de la colonie RD Congolaise vivant en RCA a appelé  à une solution bilatérale et l’action humanitaire en faveur des personnes arrêtées. Appel lancé ce 9 octobre, trois (3) jours de l’opération des forces de l’ordre contre les sans-papiers congolais dans le pays.

Plusieurs sujets RD Congolais en séjour irrégulier dans le pays  ont fait l’objet d’arrestation par la gendarmerie de Port Amont à Bangui. Cette opération déclenchée le vendredi dernier par les autorités se poursuivent encore. « La majorité des gens arrêtés vivent dans des conditions irrégulières et cela ne date pas d’aujourd’hui et qui se justifie par l’étendu de la frontière fluviale qui sépare les deux pays, qu’il ne faut pas ignorer » a justifié Bangoma Aboubakre Bakres, président de la communauté RD Congolaise à Bangui.

Le président de la colonie appelle les deux Etats à prendre leur responsabilité « les autorités congolaises doivent mettre des mécanismes de sécurisation de frontière afin qu’on ne se retrouve pas dans ces situations. Nous appelons les autorités centrafricaines qui ont procédé à l’arrestation au respect de la présomption d’innocence et au traitement humain de nos concitoyens et je souhaite qu’on mette en place une action humanitaire en faveur des personnes arrêtées », a-t-il souhaité.

Il appelle les centrafricains et les congolais au calme et plaide à ce que ces genres d’opérations soient faites selon les règles de l’art et exhorte les deux communautés à ne pas faire de la confusion entre les congolais en séjour régulier et les sans-papiers. L’ambassadeur RD Congolais n’a pas souhaité réagir à ce sujet.

Selon les informations du RJDH, plus de 150 arrestations ont été faites.

Partage.

L'auteur

Commenter