Centrafrique : Les premiers vœux de Touadera à la Nation

0

BANGUI, 2 Janvier 2017 (RJDH)—Le Président Faustin Archange Touadera a fait le traditionnel discours des vœux à la Nation le 31 décembre. Il a mis l’action sur la diplomatie centrafricaine pour obtenir la levée de l’embargo sur les armes et a salué le travail de l’EUTM sans faire des annonces majeures.

Faustin Archange Touadera reste optimiste sur l’année 2017. Dans son discours, il a déclaré que « des progrès enregistrés à ce jour nous donnent la raison d’espérer. L’année 2017 qui s’ouvre dans quelques heures est pleine d’espérance, mais aussi des défis. Elle est pleine d’espérance car elle nous offre l’occasion de tourner résolument la page de la grave crise et de projeter en perspectives ».

Il a appelé les centrafricains à plus de travail, gage du développement. « Je vous exhorte vous tous, mes compatriotes, au travail, à respecter les horaires de travail et à épouser l’esprit de résultats. C’est de cette manière que nous gagnerons le pari de relèvement économique et de consolidation de la paix, avec le soutien de la communauté internationale », a-t-il martelé.

Il a en outre averti les centrafricains sur les grands types de menace à savoir celle de la LRA, le pillage des ressources et d’autre part, l’épineuse question de Boko-Haram. Il est revenu sur la rupture prônée pour imprimer sa marque de gouvernance.

Cependant, Faustin Archange Touadera n’a pas abordé de fond en comble la question humanitaire quelque jour après «  l’opération Noël à la maison ». Si le Président Faustin Archange Touadera est rassuré de la capacité du centrafricain à la résilience, la problématique du DDRR n’a pas trouvé des annonces encore moins de chronogramme précis.

Il a insisté sur le recrutement de 250 policiers et gendarmes pour renforcer les forces intérieures y compris la mise en place des institutions prévues par la Constitution. Ces annonces du Chef de l’Etat intervient quelque jour après le vote du budget national dans un contexte monétaire difficile.

Intégralité du discours de Touadera du 31 décembre 2016

MESSAGE DE VŒUX A LA NATION 2017

Partage.

L'auteur

Commenter