Centrafrique : Le PNUD renforce le système de lutte contre les violations des droits humains

0

BANGUI, 16 Décembre 2016 (RJDH) – Le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) à travers ses partenaires renforce le système de lutte contre les violations des droits de l’Homme en Centrafrique. L’Association de Femmes Juristes de Centrafrique (AFJC) a reçu le jeudi 15 décembre de cette structure des matériels de bureau afin de mener des activités judiciaires.

Malgré la présence des structures nationales et internationales en Centrafrique, le taux de violation des Droits de l’Homme (DH) a augmenté de 70%, selon le dernier rapport de la Minusca publié mercredi 14 décembre.

Pour réduire cette recrudescence des violations des DH, le PNUD et l’Ambassade des USA en Centrafrique se sont convenus d’appuyer l’AFJC à étendre ses activités et celles des chefs coutumiers afin de les rendre efficaces dans leurs campagnes de sensibilisation.

Lydie Eloge Mbélékoundja, coordonnatrice adjointe de l’AFJC, a souligné que l’ONG totalise aujourd’hui 15 branches. « Il aura une extension dans nos activités afin de mieux lutter contre les violations des Droits de l’Homme perpétrées en Centrafrique » a-t-elle confirmé. Elle a précisé que « les objectifs sont d’atteindre les victimes des violences et de les appuyer dans le processus juridique ».

Le secrétaire général du quartier Cité de la Paix à Boïng dans la commune de Bimbo, Daniel Donassi, a apprécié l’initiative du PNUD menée en collaboration avec l’Ambassade des USA, dans le processus de la lutte contre les violations des droits de l’Homme. Il a indiqué que « plusieurs cas de violation ont été enregistrés dans la localité. Des femmes ont été violées par des groupes armés, des maisons ont été détruites également, tout cela constitue une violation des droits qu’il faut réprimer », a-t-il souhaité.

Selon lui, ce projet permettra d’organiser plusieurs campagnes de sensibilisation auprès de la population pour qu’elle connaisse ses droits et dénonce les auteurs  des crimes qui doivent être traduits en justice. Il a encore souhaité que ce projet soit réalisé à court terme.

Cette activité organisée par le PNUD en collaboration avec l’Ambassade des USA s’étendra à Bria dans la préfecture de la Haute Kotto.

Partage.

L'auteur

Auguste Bati-Kalamet est journaliste-reporter au Réseau de Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH), après avoir travaillé à la Radio ESCA. Certifié en gestion des radios communautaires, il a effectué plusieurs missions de reportage à l’intérieur du pays. Il est producteur des magazines sur les droits humains.

Commenter