Centrafrique : Le PNUD appelle les organisations de la société civile à dénoncer les violations des Droits de l’Homme

0

BANGUI, 30 Septembre 2017 (RJDH) – Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en partenariat avec la Minusca a relancé le projet conjoint d’appui à la lutte contre les violations des droits de l’homme et à la relance de la justice en Centrafrique. Une vingtaine des membres des organisations de la société civile, ont été initiés sur les techniques du monitoring des violations de Droits de l’Homme, du 27 au 29 septembre,  à Bangui.

Plusieurs violations des droits de l’homme sont été enregistrées ces derniers ois en Centrafrique. Les auteurs de ces violations sont l’Etat et ses agents entre autres, la police, la gendarmerie. Les organisations de la société civile ont ce rôle de constater, de dénoncer et plaider pour la cause des victimes auprès des instances appropriées.

Le représentant du programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Frederick Lamy, a relevé que les organisations de la société civile doivent être autonomes afin de mieux réaliser le monitoring, « il est très important que les organisations de la société civile centrafricaine se dotent d’une capacité de monitoring autonome et indépendante », précise-t-il.

Il a suggéré que « le monitoring ne soit pas fait uniquement par des ONG internationales ou à l’initiative de celle-ci. Nous sommes très engagés sur ce projet pour qu’à terme, les OSC aient cette capacité d’aller dans les centres de détention pour voir les conditions des détenus afin de dénoncer les violations des droits de l’homme constatées », dit-t-il.

Après les trois jours de formation, les organisations de société civile se disent prêtes pour se déployer dans les provinces de la RCA. Emmanuel Tagba membre de la société civile confirme leur détermination, « en tant qu’activiste des droits de l’hommes, nous nous sommes engagés à nous montrer capable pour valoriser la personne humaine en dénonçant, les violations des droits humains et des droits de l’Homme », a-t-il affirmé.

Ce projet conjoint d’appui à la lutte contre les violations des droits de l’homme et à la relance de la justice en Centrafrique, est piloté par le PNUD et la Minusca, sur financement de l’Etat Américain. Ce programme sera exécuté entre octobre et décembre 2017.

Partage.

L'auteur

Auguste Bati-Kalamet est journaliste-reporter au Réseau de Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH), après avoir travaillé à la Radio ESCA. Certifié en gestion des radios communautaires, il a effectué plusieurs missions de reportage à l’intérieur du pays. Il est producteur des magazines sur les droits humains.

Commenter