Centrafrique : Plusieurs projets en 2019 pour réduire le délestage à Bangui

0

BANGUI, 3 Janvier 2019 (RJDH)—Plusieurs projets sont annoncés par le président Centrafricain en 2019 afin de réduire le temps de délestage chronique dans la capitale. Annonce faite par le président Centrafricain Faustin Archange Touadera dans son discours à la nation à l’occasion de nouvel an.

L’électricité est devenue une denrée rare voire inexistante dans plusieurs quartiers de Bangui. Les temps de délestage ne sont plus respectés, la population est souvent obligée de descendre dans la rue pour réclamer l’électricité. C’est dans ce contexte que le président Faustin Archange Touadera a annoncé plusieurs projets visant à pallier à ce problème.

« J’ai été sensible aux plaintes de la population sur la fourniture de l’électricité. Pour réduire le temps de délestage, il me plaît de vous annoncer le démarrage, courant janvier 2019, du projet d’interconnexion des réseaux électriques de la RCA et la République Démocratique du Congo, grâce au Fonds Africain de Développement qui va par ailleurs installer 10 mégawatts à Boali », a déclaré le chef de l’Etat.

De même, Faustin Archange Touadera a parlé du projet de construction du champ solaire de Danzi, sur l’axe Boali, d’une capacité de 25 mégawatts. Ce projet démarrera en 2019 et prendra fin en décembre 2020.
« Aussi, grâce au Fonds Saoudien, quatre générateurs de 10 mégawatts seront installés ainsi que l’éclairage de 14 Avenues dans la ville de Bangui. Avec l’appui de la Banque Mondiale, les travaux d’amélioration de la fourniture d’eau et d’électricité à Berberati et Bambari vont démarrer en 2019 », a aussi ajouté le chef de l’Etat.

La Centrafrique dispose de plusieurs potentiels hydroélectriques sauf que la mise en œuvre demande encore d’énormes investissements. Nous avons les sites de Dimoli au Sud-Ouest qui dispose d’une capacité de 200 MW, celui de la Lobaye 72 MW, de la Kotto 43 MW, de Boali 1, 2, 3 28 MW, du Lancrenon 32 MW, de Palambo 30 MW, La M’Bi 12 MW, de Mobaye 12 MW, de la Nana 1,9 MW et de Sombé 1,5MW.

L’Energie Centrafricaine (ENERCA) et la société AEE Power avaient conclu en novembre les négociations pour la passation du troisième marché du projet d’interconnexion des réseaux électriques de la République Centrafricaine (RCA) et de la République Démocratique du Congo (RDC) à partir du système hydroélectrique de Boali. Ce projet dont sa mise en œuvre est annoncée par le président permettra d’augmenter entre 30 à 40 Méga Watt la capacité en fourniture d’électricité en Centrafrique.

Pour supprimer les délestages, il faut à l’ENERCA 70 à 80 Méga Watt. Elle ne dispose actuellement que de 18 Méga Watt.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation et Rédacteur en Chef du RJDH. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il a travaillé de 2014 à 2017 comme Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux avant d'être nommé Rédacteur en Chef le 18 Janvier 2018. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.