Centrafrique : Plusieurs éléments FACA formés sur le système de recrutement en cours

0

BANGUI, 03 Novembre 2018 (RJDH) — Le ministère de la défense en partenariat avec la Minusca et l’EUTM-RC a formé certains éléments des FACA, ce 2 novembre à Bangui, dans l’optique de leurs faire maitriser le système de recrutement des nouveaux éléments des forces armées centrafricaines déjà lancé dans le pays.

Le gouvernement centrafricain a lancé depuis quelques jours le recrutement de 1023 jeunes dans les rangs des Forces Armées Centrafricaines (FACA). C’est pour réussir le recrutement que cette session de formation a été lancée. Cette nouvelle armée en construction se veut être une armée de métiers. C’est la nouveauté constatée dans ce processus de recrutement.

L’objectif de cette session est de permettre aux participants de prendre connaissance du processus de recrutement et comprendre les relations qu’ils vont avoir sur le plan de l’organisation technique avec les équipes de la Minusca qui sont en provinces. En raison des difficiles accès dans les zones sous contrôle des groupes armés, la Minusca sera mise à contribution. le recrutement se fera dans les mairies des arrondissements de la capitale et dans les préfectures.

« L’accès dans les zones sous contrôle des groupes armés est difficile, suite à la résistance des chefs rebelles à Bria et à Ndélé. Avec l’appui de nos partenaires de la Minusca et l’EUTM, 24 équipes mobiles ont été mises en place à Bangui et à l’intérieur du pays pour faciliter le recrutement de nos jeunes compatriotes », c’est ce qu’a fait savoir le colonel Léa-Ghislaine Yangongo, Directrice Générale des Ressources Humaines au Ministère de la Défense et vice-présidente du comité de recrutement.

Selon Wilfried Relwendé Sawadogo, officier de défense et de sécurité à la Minusca, l’appui financier pour ce processus est évalué à environ 120 millions de CFA. « Nous avons appuyé financièrement le gouvernement à hauteur de 120 millions de FCFA pour la réussite de ce recrutement », a-t-il précisé.

Le recrutement de 1023 jeunes dans les forces armées centrafricaines est prévu du 5 au 14 novembre 2018 sur toute l’étendue du territoire.

Partage.

L'auteur

Auguste Bati-Kalamet est journaliste-reporter au Réseau de Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH), après avoir travaillé à la Radio ESCA. Certifié en gestion des radios communautaires, il a effectué plusieurs missions de reportage à l’intérieur du pays. Il est producteur des magazines sur les droits humains.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.