Centrafrique : Plus de 400 cas de Violence basée sur le Genre documentées par l’AFJC

0

BANGUI, 19 aout 2017 (RJDH)–L’Association des Femmes  Juristes a enregistré plus de 400 cas de Violence Basée sur le Genre depuis décembre dernier. Cette opération s’inscrit dans le cadre du projet partenariat stratégique Lobbying et Plaidoyer financé par Cordaid.  

L’Association des Femmes Juristes s’occupe des Violences Basées sur le Genre dans le projet partenariat stratégique Lobbying et Plaidoyer financé par Cordaid auquel participent plusieurs autres organisations de défense des droits de l’Homme.

Narcisse Anzoye responsable statistique AFJC a confié au journal Lissoro que la structure a déjà enregistré plus de 400 cas, « on a commencé ce partenariat stratégique avec Cordaid depuis décembre 2016. Nous avons enregistré approximativement plus de 400 victimes de violences basées sur le genre » explique-t-il. La même source catégorise ces cas en ces termes «   dans les 400 cas, nous avons beaucoup plus les cas de déni de ressources, d’opportunités et de services qui sont en première position suivi des violences psychologiques , puis les agressions physiques, les agressions sexuelles et le mariage forcé ».

L’AFJC oriente les cas de grossesses non désirés et les contaminations, « nous avons l’habitude d’orienter les cas sensibles surtout lorsque des maladies sont découvertes. Je parle des cas de la  blennorragie, de la Syphilis etc. c’est vers les centres de référencement de prise en charge de Médecins Sans Frontières et même dans les structures sanitaires publiques, des cas des grossesses non désirés en fonction des indicateurs de viol cela n’atteint pas 100 cas c’est même moins de 50 cas », a ajouté le responsable statistique AFJC.

L’AFJC  dispose de deux services Psychosocial et d’accompagnement juridique. Le premier se charge  de l’accueil, d’écoute  et de l’orientation dans le cadre de l’accompagnement juridique, le second s’occupe de l’orientation médicale.

Partage.

L'auteur

Commenter