Centrafrique : Peut-on encore espérer la qualification de la RCA à la CAN-2019 ?

0

BANGUI, 15 Octobre 2018(RJDH)—Pour prétendre à une qualification  à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN)-Cameroun 2019, les Fauves de Bas-Oubangui sont condamnés à remporter les prochains trois matchs. Tout doit commencer par  une victoire devant les éléphants de la Cote d’Ivoire.

Les Fauves de Bas-Oubangui vont jouer leur match retour contre les éléphants de la Côte d’Ivoire dans un contexte où seules des victoires successives pour les 3 matchs restants pourraient éventuellement leur donner la possibilité de se qualifier pour la CAN-2019. Aujourd’hui dans cette poule, la Guinée Conakry joue pour 18 points, la Côte d’Ivoire pour 15 points et la Centrafrique pour 12 points. Si jamais les Fauves perdaient le match du mardi 16 Octobre à Bangui, ils diront adieu à cette compétition. Si d’aventure, ils parvenaient à sortir victorieux au match retour, les Centrafricains remettraient leur sort aux Guinéens qui croiseraient le fer avec les Ivoiriens au match retour pour s’assurer la qualification.

Pour en revenir au match aller des Fauves de Bas-Oubangui contre les Eléphants de la Côte d’Ivoire, on doit reconnaitre  que  les Centrafricains ont  péché à tous les niveaux :

Au niveau défensif,  les Fauves  ont brillé par des hésitations, le manque de cohésion dans cette zone, la perméabilité qui a permis aux attaquants ivoiriens de développer leur jeu. Les deux latéraux centrafricains notamment Enza Eloge et  Kassaï  Fernander ont brillé par des erreurs et c’est cela qui a engendré la défaite des Centrafricains.

Au milieu du terrain,  Kondogbia a essayé de sortir son grand jeu mais son message n’a pas été compris par ses coéquipiers ce qui a permis aux ivoiriens de se glisser dans cette faille qui a annihilé les assauts du milieu centrafricain. Au niveau de l’attaque, les titulaires tels Foxi Ketevoama et Mabidé n’étaient que l’ombre d’eux-mêmes.

Le coach centrafricain Savoy dont certains amoureux du ballon rond  centrafricains doutent des compétences arguant qu’ils ignorent tout de son parcours sportif doit revoir sa copie ou son schéma tactique  pour les matchs à venir.

L’équipe centrafricaine a montré ses limites. Aucun fond de jeu, une attaque décapitée et une défense qui a pris l’eau.  Tout doit être revu dans le schéma tactique que nos techniciens vont nous proposer. Sinon OUT ! Les fauves.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.