Centrafrique : Une partie du personnel de la Socatel exige la démission du DG de la société

0

BANGUI, 13 juillet 2017(RJDH)—Les activités de la Socatel sont paralysées depuis ces derniers temps et pour cause, le personnel d’appui exige le départ du directeur général de la société parapublique pour non-paiement des arriérés de salaire de 43 mois. Ils l’ont exigé lors d’une manifestation sociale organisée ce 13 juillet à Bangui.

La manifestation intervient dans un contexte où le personnel de la Socatel totalise 43 mois d’arriéré de salaire alors que les Inspections générales d’Etat et des Finances n’ont pas encore publié leur rapport de contrôle effectué sur cette société d’Etat.

Le personnel exige le départ du staff. « Nous voulons le départ du DG, DCM, DT pour détournement », c’est ce qu’on peut lire sur une banderole des manifestants devant la Socatel.

Les mécontents accusent le directeur général de clanisme et de mauvaise gestion de l’entreprise d’après Jospin-Blaise Konzé, délégué des ouvriers simples de la Socatel, « nous sommes embourbés par le comportement du DG qui biaise l’administration au lieu de suivre les consignes. Avec son directeur commercial, ils ont signé un programme d’emploi, le ministre n’a pas encore donné son accord et ils sont allés le vendredi à la banque retiré 21 millions sur lesquels ils nous ont donné que 20% et 13 millions pour la communication internationale GILAD. Nous considérons cela comme du vol », a-t-il dit avec certitude.

Il poursuit, qu’à chaque fois que le ministre vient, « il paie 22 millions, 13 millions pour la communication internationale et pour nous c’est seulement 20%. Nous avons décidé de son départ avec son staff parce qu’ils gèrent mal la maison ».

Ce mouvement de mécontentement avait commencé le lundi dernier, les manifestants ont crevé les pneus de la voiture du directeur commercial et de celle du directeur technique.

Concernant les 21 millions, le RJDH a eu possession d’une copie originale de l’autorisation d’opération de compte bancaire, signé par le premier ministre le 11 juillet 2017, autorisant le directeur général et son directeur commercial à retirer 21.796.578 FCFA sur le compte de la société, logé à la banque BSIC, l’argent auquel les manifestants ont fait allusion ci-haut.

Le DG de la SOCATEL n’était pas disponible pour sa version des faits. Des informations reçues, il mènerait des démarches au sujet des accusations portées contre lui. Le directeur commercial et marketing ignore les vraies raisons de ces mécontentements qu’il a qualifié de manipulation sans donner plus de précision « je ne puis vous donner plus de détails sans l’aval de mon chef » a-t-il dit.  

Nos investigations ont été vaines pour joindre le Ministre des Postes et Télécommunications au sujet de cette manifestation.

Ce mécontentement  succède au dernier mouvement de grève de 21 jours déclenché le 19 janvier 2017 pour réclamer le paiement de cinq mois de salaire sur les 37 d’arriérés de salaire. Les responsables de SOCATEL prévoient tenir ultérieurement une conférence de presse pour faire la lumière sur les problèmes à l’origine de la grogne sociale au sein de leur institution.

Lire aussi:

  http://rjdh.org/centrafrique-greve-chronique-personnel-de-socatel/

 

Partage.

L'auteur

Commenter