Centrafrique : Une partie des bâtiments de l’ACATBA partie en fumée

0

BANGUI, 20 Décembre 2016 (RJDH) – Une partie des deux bâtiments qui abritent l’Association Centrafricaine pour la Traduction de la Bible et l’Alphabétisation (ACATBA) est partie en fumée dans la nuit de dimanche 18 décembre à Bangui. Les causes de cet incendie ne sont pas encore connues.

Deux maisons de l’ACATBA ont pris feu au même moment aux environs de 20 heures.

Les témoins ont rapporté que les bâtiments qui abritent l’ACATBA sont construits en bois et une partie des deux maisons est abimée. Ils ont indiqué que «c’est une expatriée voisine de l’ACATBA qui a vu la flamme à partir de sa fenêtre et a alerté les services d’urgence ».

Après le SOS aux services des Sapeurs-Pompiers, l’intervention pour sauvegarder les deux maisons a été rapide, « les deux camions citernes de la Minusca sont arrivés 10  à 15 minutes après l’appel », a relaté une source. Elle a déploré que «  les actions de sauvetage des deux maisons du Centre Protestant sur la Bible qui ont pris feu ont été difficiles. La même source a ajouté que, «  l’intervention pour sauvegarder les deux maisons ont été rapides. Les deux camions citernes de la Minusca n’ont pas tardé à venir, 10  à 15 minutes après l’appel ».

Après cet incendie, le voisinage de l’ACTABA est inquiet. Il craint que les fils électriques détériorés par les flammes ne compromettent la distribution du courant dans leurs maisons et provoquent de court-circuit.

Le directeur de cette structure s’est réservé de préciser les causes de l’incident au RJDH qui s’est rendu sur les lieux, afin de constater les faits.

Partage.

L'auteur

Auguste Bati-Kalamet est journaliste-reporter au Réseau de Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH), après avoir travaillé à la Radio ESCA. Certifié en gestion des radios communautaires, il a effectué plusieurs missions de reportage à l’intérieur du pays. Il est producteur des magazines sur les droits humains.

Commenter