Centrafrique : Opération conjointe au km5, la société civile soutient malgré tout

0

BANGUI, le 13 Avril 2018(RJDH)—Le groupe de travail de la société civile sur la crise centrafricaine a soutenu l’action des forces conjointes contre les groupes autodéfenses le dimanche et le mardi dernier. Il déplore cependant des ratés dans cette opération. Position exprimée par son porte-parole Crescent Beninga lors d’un point de presse hier à Bangui. 

Suite aux opérations militaires de la Minusca et des forces de défense et de sécurité contre les groupes d’autodéfense, le groupe de travail de la société civile joint sa voix à celle de la communauté internationale pour saluer l’action menée contre les groupes autodéfenses du km5. Ce soutient intervient alors que les forces internationales engagées dans ce combat déplorent des blessés et un mort et sont accusées d’avoir aussi tué des civiles.

Cette opération est succès selon le groupe de travail mais laisse aussi des insuffisances « nous saluons l’action conjointe au km5. Cependant nous déplorons des ratés qui ont fait que les maisons aient été brulées et des civils tués par des autodéfenses dans les quartiers non loin des théâtres d’opération », a  insisté Crescent Béninga.

Il poursuite en affirmant que cette opération participe au devoir régalien de l’Etat d’assurer la sécurité des biens et des personnes « les autorités du pays à les écouter donnent l’impression d’être gêné, cela ne doit pas être le cas, km5 est situé à 5km du palais et donc il n’est pas bien de cohabiter avec les bandits » a-t-il dit.

Une position que les proches d’autodéfenses n’admettent car pour eux, les civils ont été tués par balles des forces conjointes et l’opération était une provocation.

Le groupe travail de la société civile emboite le pas à l’Assemblée nationale alors que la Minusca dit ouvrir une enquête sur les opérations menées par ses forces et celles gouvernement.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.