Centrafrique : Onze volontaires de la croix rouge tués depuis le début de l’année 2017

0

BANGUI, 16 Aout 2017(RJDH)—-Le président de la Croix Rouge centrafricaine Antoine Mbao-Bogo a condamné les tueries des volontaires de la Croix-Rouge et appelle au respect du Droit Humanitaire International et à la cessation des violences. Propos avancés ce 14 aout lors d’un point de presse  à Bimbo.

Onze volontaires de la Croix Rouge ont été tués depuis le début de l’année 2017. La condamnation d’Antoine Mbao-Bogo intervient alors que la CRCA organise des sessions de renforcement des capacités des volontaires sur la gestion des catastrophes.

Antoine Mbao-Bogo s’est dit inquiet et préoccupé. « La croix rouge centrafricaine  et ses volontaires ainsi que  tout le mouvement de la croix rouge et du croissant rouge expriment leurs vives préoccupations suite aux violences perpétrées contre les humanitaires, plus précisément les volontaires de la croix rouge centrafricaine (CRCA). Nous sommes affligés, consternés et condamnons fermement cette situation de violence à l’égard de tous les humanitaires », a-t-il déclaré.

Le président de la Croix Rouge appelle au respect du droit humanitaire international en période de conflit. « La mission principale de la croix rouge est de sauver des vies et porter secours sans discrimination aux victimes de conflits et des catastrophes. Cette situation douloureuse vient une  fois de plus alourdir nos peines. La CRCA a déjà enregistré des  cas d’assassinat de ses volontaires à Alindao, Bangassou et plus récemment à Gambo, portant ainsi à 11 le nombre des volontaires qui ont perdu leur vie en cette année. Nous interpellons les belligérants à épargner la population civile ainsi que les humanitaires et à respecter et protéger le personnel médical », a soutenu le pasteur Mbao-Bogo

Le résident de la croix rouge a rappelé que la CRCA reste attacher aux valeurs humanitaires pour apporter aide et assistance aux personnes vulnérables.

Partage.

L'auteur

Commenter