Centrafrique : ONU/UA enregistrent des pas positifs de Touadera et le Gouvernement centrafricain

0

BANGUI, le 11 janviers 2019, (RJDH) — Smail Chergui, Commissaire de l’Union africaine à la paix et à la sécurité, lors de la dernière conférence de presse de la mission conjointe de haut niveau, ONU-UA se félicite avec son équipe de la mission de haut niveau des pas positifs du Président Touadera et de son gouvernement.

La mission conjointe de l’ONU-UA conduite respectivement par Smail Chergui, Commissaire de l’Union Africaine à la paix et à la sécurité, et Jean Pierre Lacroix, Secrétaire Général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l’ONU, salue les efforts du gouvernement Centrafricain dans leur engagement à la recherche de la paix. Ce qui selon lui a permis la mise en œuvre de la feuille de route de l’initiative Africaine pour la paix et la réconciliation en RCA et dont les discussions démarrent le 24 janvier 2019.

Dans ses laïus, Smail Chergui, Commissaire de l’UA, a tenu rappeler l’enjeu de la mission conjointe de haut niveau ONU/UA en Centrafrique, qui selon lui, vise à relancer et donner une impulsion à l’initiative africaine pour la paix et la réconciliation en Centrafrique.

Les pas très positifs qu’on a enregistrés dit-il, à l’effet de réellement permettre la mise en œuvre de cette feuille de route de l’initiative africaine pour la paix et la réconciliation dans ce pays, « Nous pouvons noter le lancement du DDRR. Le geste très important de l’exclusivité, quand il s’agit de recruter les nouveaux membres de l’armée, dans un esprit de transparence, le Président a confié cette mission à la mission des Nations-Unies (MINUSCA) qui en assure le recrutement en veillant à ce que toutes les couches, toutes les sensibilités de ce pays, toutes les régions soient impliquées pour que demain, on ait une armée véritablement nationale », a-t-il dit.

C’est dans cette atmosphère que la mission arrivée en Centrafrique. A la veille de la Conférence de presse, la mission a été reçue, par une délégation gouvernementale conduite par le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat et le Président lui-même également par le bureau de l’Assemblée, ainsi que par le Premier Ministre.

Les différents entretiens avec la délégation gouvernementale, le Chef de l’Etat, le bureau de l’Assemblée, ainsi que par le Premier Ministre ont confirmé à la délégation de la mission de haut niveau, mais gouvernement qu’il y a une détermination pour réellement mettre en œuvre et aller de l’avant dans cette initiative. « C’est dans cet esprit que nous avons donc décidé que le dialogue pouvait donc maintenant commencer. Dès le 24 de ce mois à Khartoum. Aucune question n’a été taboue dans ces échanges, nous avons réellement abordé toutes les questions. Parce que nous sommes encouragés par cette ouverture d’esprit, cette disponibilité, cet engagement renouvelé, que nous avons décidé de convoquer ce dialogue à Khartoum », a-t-il fait savoir.

Au sujet du lead de cette rencontre de Khartoum, il répond, « Je dois vous clarifier clairement que celui qui invite, celui qui conduit cette négociation c’est l’Union Africaine avec le soutien des Nations-Unies. Donc, nous serons l’hôte des Soudanais. Mais ceux qui auront la haute main sur la négociation, c’est l’Union Africaine avec le soutien des Nations-Unies », a clarifié Smail Chergui.

Il convient de préciser que selon Smail Chergui, « Si ce dialogue aboutit, la signature de l’Accord aura lieu ici à Bangui en présence des Chefs des Etats de la région. L’appropriation de ce processus sera totalement Centrafricaine », a-t-il conclu.

Cette mission conjointe UA-ONU était arrivée à Bangui le 8 janvier et a pris fin le 10 janvier pour enfin donner le top du dialogue entre le gouvernement et les groupes armés.

Partage.

L'auteur

Cyrille Wegue est Journaliste-reporter au Réseau des Journaliste pour les Droits de l’Homme depuis 21 septembre 2018. Il est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (3ème Promotion) à l’Université de Bangui où il a décroché sa Licence Professionnelle en Journalisme. Il était Journaliste Reporter au quotidien Le Démocrate de Juillet 2014-Sptembre 2018. Il est également maquettiste de plusieurs bulletins d’informations.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.