Centrafrique : Des ONG des droits de l’Homme plaident pour les victimes de la crise

0

BANGUI, 2 Janvier 2017(RJDH) — Des organisations de défense des droits de l’Homme se sont mobilisées pour mener des actions en faveur des victimes des événements de 2012-2014 et d’octobre 2015. Une rencontre de plaidoyer s’est déroulée le vendredi 30 décembre 2016 au Stade 20.000 Places à Bangui grâce au financement de l’ONG Cordaid.

Les victimes des événements de 2012-2014 et celles d’octobre 2015 ont été conviées le weekend dernier au stade 20.000 Places à Bangui à une assise dont le but était de proposer des actions concrètes dans le cadre du programme de plaidoyer et leur prise en charge psychosociale.

Apollinaire Mokotemapa, président de l’Association des Victimes d’événements d’octobre 2015 et sa suite (ASVI), a justifié que leur action consiste à prioriser la justice et la réconciliation. « L’identification des victimes, la formation sur la notion des Droits de l’Homme et la sensibilisation de ces dernières dans des quartiers sera notre priorité des priorités », a souligné le président de l’ASVI.

Les Violences Basées sur le Genre (VBG) sont l’une des exactions la plus rependue dans le pays, selon les investigations de l’Association des Femmes Juristes de Centrafrique(AFJC).

Des ONG de droits de l’Homme notamment, la Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme, le Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH) et l’Association des Victimes d’Evènements de 2012 ainsi que celles de 2015 vont développer des stratégies pour permettre de mener des activités auprès des victimes.

Cette rencontre est un projet de l’ONG internationale Cordaid en Centrafrique sur financement du gouvernement Néerlandais qui durera cinq ans. L’Objectif selon le Directeur de programme assurant l’intérim du Directeur-Pays, Joseph Mosheka, «est de mettre au centre des préoccupations, la lutte contre l’impunité dans le pays ».

La journée de plaidoyer en faveur des victimes, dénommée « les victimes d’abord », organisée dans le cadre du projet de partenariat stratégique en faveur des victimes et développé par les organisations des droits de l’homme, LCDH, RJDH, AFJC, Cercle Théologique pour la Paix et les associations des victimes AVED et ASVI.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter