Centrafrique : Un nouveau bureau pour la relance de l’OFCA

0

BANGUI, 22 juillet 2017(RJDH)—  L’Organisation des Femmes Centrafricaines (OFCA),  dispose enfin d’un nouveau bureau. Marguerite Ramadan est la nouvelle présidente élue avec 89 voix contre Cécile Nguéret qui a obtenu 54 voix.  

Marguerite Ramadan succède ainsi à  Marguerite Kofio légalement élue à la tête de l’OFCA en 2008. Ce congrès de trois jours a permis à l’OFCA de retrouver enfin sa légitimité  perdue depuis 2013. Le mandat  du nouveau bureau sera de quatre ans, renouvelable une fois.

Ce nouveau bureau est constitué de 21 membres dont quatre vice-présidentes, selon les nouveaux textes amendés lors de ce congrès. Ces dernières  seront affectées dans certaines préfectures pour assister leurs sœurs de provinces.

Les congressistes n’ont pas donné du quitus aux anciens bureaux dirigés par Marguerite Kofio et Marie-Annick Service qui assurait l’intérim. Toutes fois, « ces femmes ont unanimement tirer l’attention du nouveau bureau sur le caractère apolitique de l’OFCA, la transparence, la bonne gestion, le dialogue avec les organisations de base, la reddition des comptes, le courage et une bonne collaboration pour le meilleur devenir des femmes », comme rapporte Nadine Pingama-Modo présidente de l’organisation du congrès.

Marguerite Ramadan a remercié ses paires pour leur choix et appelle toutes les femmes à mutualiser leurs efforts pour la relance de leur organisation, « beaucoup d’autres défis restent à relever, ainsi seule une solidarité agissante pourra nous aider à les surmonter. J’encourage les femmes leaders de toutes les organisations féminines à se mettre en réseau pour faciliter la mobilisation des ressources nécessaires pour la mise en œuvre de nos différents projets », a-t-elle lancé.

« Le nouveau bureau ne saurait tarder à faire son plan d’action pour le relèvement de notre organisation. Toutes fois, nous sollicitons l’aide du gouvernement et des partenaires dans cette lourde tache. Car soutenir l’OFCA rénovée, c’est soutenir le relèvement de ce pays meurtri par des spirales des conflits armés », a ajouté Marguerite Ramadan.

L’Organisation des Femmes Centrafricaines a été créée en 1960 avec l’objectif principal l’émancipation de la femme. Elle a pour mission de renforcer la capacité des associations féminines à travers des formations et conseils pour une vie démocratique, économique et sociale de la nation.

Partage.

L'auteur

Commenter