Centrafrique : Les notions des VBG validées dans les fiches pédagogiques

0

BANGUI, 20 mars 2017(RJDH)—Des cadres de l’enseignement ont validé avec amendement  à Bangui l’incorporation des notions des Violences Basées sur le Genre (VBG) dans le système éducatif centrafricain. C’est une approche pédagogique pour prévenir les violences, un programme soutenu par Cordaid.

La République Centrafricaine a traversé une crise sécuritaire où des violences basées sur le genre ont été enregistrées. La validation des fiches pédagogiques axées sur les VBG dans le système éducation intervient alors que le gouvernement a prévu dans le plan de relèvement de la RCA en son pilier II un plan de renforcement de l’éducation à la citoyenneté et aux droits humains en milieu scolaire.

Cette validation est un processus « ces fiches seront utilisables pour l’année scolaire 2017-2018. Il faudrait qu’on insère d’abord dans le programme d’enseignement au niveau du ministère. Et, il nous faut aussi un temps de vulgarisation de ces fiches, de formation des enseignements à l’utilisation de ces fiches », a expliqué Gilbert Selonkoue-Feibonazoui directeur général des enseignements au ministère de l’Education nationale.

Une fois élaboré ces fiches seront expérimentés dans quelque établissements pilote  « un suivi-évaluation se fera pour remédier les difficultés sur le terrain, combler les amendements et vulgariser maintenant les fiches sur toute l’étendue du territoire », a  expliqué Rigobert Solet, directeur des innovations pédagogiques en matière de population et de santé.

Ces fiches pédagogiques constituent une avancée pour la République centrafricaine dans la prévention et la lutte contre les violences basées sur le genre avec la mise en place de la cour pénale spéciale sensées juger les présumés coupables des crimes dont les cas des violences basées sur le genre.

Partage.

L'auteur

Commenter