Centrafrique : Neuf enfants disparus retournent à Bangui grâce au CICR

0

BANGUI, le 03 Décembre 2018 (RJDH)—Le mardi 27 Novembre, le Comité International de la Croix Rouge a pu faire retourner 9 enfants et un adulte à Bangui dans le cadre du Rétablissement des Liens Familiaux, après avoir passé quatre ans au Tchad et au Cameroun à cause des violences de 2014.

Ces personnes retournées avaient fui la Centrafrique quand les violences armées avaient atteint un niveau optimal. Des 9 enfants ramenés, deux sont de Bangui et les 7 autres sont originaires de certaines villes de provinces.

Les deux qui ont été réunifiés avec leurs parents à Bangui, habitaient le 5ème arrondissement et ils avaient quitté Bangui en 2014. La famille dispersée a perdu leurs traces et est restée sans nouvelle depuis presque 4 ans.

Pour retrouver ces enfants, un père a lancé une demande de recherche auprès du CICR Centrafrique. « Les enfants étaient partis depuis 2014 par rapport aux évènements. Je ne savais pas où ils s’étaient réfugiés après leur fuite. Je suis allé au niveau du CICR pour lancer un avis de recherche et c’est au mois de juin 2018 qu’on va m’informer que mes enfants se trouvaient au Tchad. La procédure de réunification a été lancée et aujourd’hui nous sommes enfin ensemble grâce au CICR » a-t-il déclaré, tout ému.

Un travail au préalable a été fait selon Delphine Marce, Coordinatrice du département Protection au CICR Centrafrique, pour  réunifier ces enfants avec leur famille, « il y a eu un travail au préalable qui a été fait. Ce sont les parents qui nous ont approchés et qui nous ont donné quelques indications tel le lieu où ils seraient susceptibles de se trouver au Tchad. Nous avons donné à notre tour ces informations à nos collègues du Tchad qui avec la Croix Rouge tchadienne sont allés dans le camp où on pensait que les enfants étaient reçus et ils les ont retrouvés. A partir de là, on a pu organiser le voyage pour qu’ils soient retrouvent leur famille aujourd’hui », a-t-elle indiqué.

Vingt-sept (27) personnes ont été réunifiées avec leurs familles en 2018 par le département du Rétablissement des Liens Familiaux (RLF) du Comité International de la Croix Rouge en Centrafrique.

Partage.

L'auteur

Vianney Ingasso est journaliste-reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH). Après son passage à l’Université de Bangui, précisément au Département des Sciences de L’information et de la Communication où il obtint sa Licence Professionnelle en Journalisme (DSIC-6ème promotion), il a été stagiaire à la Radio Centrafrique et animateur à la Radio Voix des Jeunes.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.