Centrafrique : Négociations attendues de la troisième revue de facilité élargie de crédit avec le FMI

0

BANGUI,  25 Septembre 2017(RJDH)—Le gouvernement entend négocier la semaine prochaine avec le Fond Monétaire International (FMI) sur la facilité élargie de crédit. Il s’agit des discussions relatives à la troisième revue amorcées. L’annonce de ces négociations est faite  ce 25 septembre par le chef de mission du FMI et le département centrafricain des Finances à Bangui.

Cette facilité élargie de crédit intervient un an et deux mois après celle conclue entre le gouvernement et le FMI en juillet 2016. En accordant cette facilité élargie de crédit, le FMI encourage le gouvernement à assainir les finances publiques et augmenter la pression fiscale en vue d’équilibrer les dépenses publiques. La mission d’évaluation du FMI intervient dans un contexte de révision à la baisse des prévisions de croissance de la République Centrafricaine par la banque centrale et les institutions de breeton Woods.

 Le chef de mission du fond monétaire international est optimiste de l’aboutissement des discussions et exprime son assurance. «Je suis en Centrafrique pour accompagner la mission de la troisième revue. Des discussions vont commencer la semaine prochaine ; et je suis confiant que le FMI contribue davantage au financement des besoins de la RCA comme d’autres partenaires, nous sommes là pour accompagner ce pays  dans les semaines à venir et je pense que cette troisième revue est bien partie » a-t-il dit.

Le Ministre des Finances et du Budget Henri Marie Dondra a indiqué que cette mission est arrivée pour constater l’effectivité de la gestion des finances publiques de son pays au regard des exigences du FMI. « Après ces discussions, la RCA pourra s’attendre à la troisième revue de la facilité élargie de crédit. Il s’agit pour la mission de vérifier comment les finances de la RCA sont gérées » a précisé Henri Marie Dondra.

Des sources proches du ministère des Finances indiquent que si les discussions sont concluantes, la RCA peut prétendre à un décaissement du fond monétaire à investir dans le secteur prioritaire à savoir la sécurité, l’éducation et l’agriculture pouvant permettre la poursuite des objectifs du développement durable.

La facilité élargie de crédit est un instrument permettant au FMI d’appuyer les Etats membres qui en font la demande ou ceux qui font face à des difficultés de la balance de paiement. La RCA négocie cette facilité élargie de crédit 11 mois après la table des bailleurs à Bruxelles.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter