Centrafrique : « Nous ne sommes pas nombreuses, il faut une solidarité entre nous » dixit la députée Béatrice Epaye

0

BANGUI, 5 Septembre 2017 (RJDH)–Dans une interview accordée au RJDH dans le cadre de Lissoro, l’honorable Béatrice Epaye considère le forum des femmes parlementaires comme un outil susceptible d’encourager les femmes centrafricaines à s’approprier leur destin, à s’engager fermement au lieu de considérer la parité comme une faveur faite à elles. Pensé exprimée lors d’une rencontre des femmes parlementaires  avec les étudiantes de l’Université de Bangui.

Honorable Béatrice Epaye bonjour :

Beatrice Epaye : bonjour monsieur le journaliste

Vous avez échangé avec les étudiantes sur le leadership féminin dans le cadre du forum des femmes parlementaires. Comment trouvez-vous cette rencontre ?  

BE : c’est une rencontre exceptionnelle, cela fait trois fois que je siège au parlement que les femmes parlementaires rencontrent les étudiantes de l’Université, de leur parler du parlement et de les sensibiliser peut être de devenir un jour des parlementaires. Et cela va très bien avec notre cadre qu’est le forum des femmes parlementaires de Centrafrique où nous devons développer le leadership féminin, c’est donc pour nous une très bonne initiative.

Comment présenter le forum des femmes et quelles sont les activités inclues dans l’objectif de ce forum ?

BE : Nous avons calqué ce forum des femmes parlementaires de l’APF (association des parlementaires francophones), dans le cadre de l’union interparlementaire. On s’est dit nous sommes 12 femmes sur 140 députés, nous ne sommes pas nombreuses, il faut une solidarité entre nous, et il faut que nous fassions fit de nos provenances, nos religions, des partis politiques et qu’il faut que nous soyons des femmes députés centrafricaines, pour aider nos populations surtout les femmes et les jeunes filles, qui demain vont nous remplacer. C’est dans ce contexte qu’on a mis en place ce forum.

Vous siégez aussi au sein du parlement sous régionale de la CEMAC quels sont les liens que vous tissez au nom de ce forum au sein de ce parlement frère ?

BE : Au parlement de la CEMAC, nous sommes six femmes sur trente députés. Chaque Etat membre doit envoyer cinq députés pour siéger et moi je suis la vice-présidente du parlement de la CEMAC au titre de la RCA. Donc nous sommes solidaires puisse que nous échangeons beaucoup sur nos parlements nationaux et sur les forums des femmes parlementaires de chaque Etat membre. Donc nous nous retrouvons parfois au parlement panafricain parfois dans d’autres foras et on se connait tous d’Afrique Centrale.

Madame Béatrice Epaye je vous remercie !

BE : Tous le plaisir est pour moi de vous remercier monsieur le Journaliste.

Propos recueillis par Jean Fernand Koena.

Partage.

L'auteur

Commenter