Centrafrique : MSF retire son personnel à Bangassou après le pillage de sa base par des hommes armés

0

BANGUI, 21 novembre 2017 (RJDH)—La base de l’organisation Médecins Sans Frontière (MSF) à Bangassou, à l’Est du pays a été pillé par des hommes armés, a-t-on appris de sources concordantes. L’ONG a décidé de retirer son personnel suite à cet acte.

Le pillage de la base de MSF à Bangassou s’est fait dans la nuit du lundi à mardi. Selon les informations RJDH, une cinquantaine de millions de Fcfa aurait été emporté par  ceux qui ont pris d’assaut la base de MSF, « il y a eu au moins cinquante millions de Fcfa emportés. En dehors de l’argent volé à la base, les malfrats ont saccagé les lieux et emporté des effets », a expliqué une source locale contactée par le RJDH.

La représentation de MSF à Bangui a décidé de retirer son personnel de Bangassou suite au pillage de sa base. Au moment où nous mettons sous presse, l’équipe MSF de Bangassou est sur le point de quitter la ville.

Le service de communication de MSF, contacté par le RJDH, a confirmé le pillage de la base sans faire de commentaires. Le service a toutefois, promis une publication sur l’incident dans les prochaines heures. Cette organisation pourrait annoncer dans sa prochaine réaction, la suspension de ses activités à Bangassou en réaction à cet acte.

L’argent volé à la base de MSF à Bangassou est injecté dans les projets d’urgences pour lesquelles l’ONG est encore engagée dans cette ville en proie à des violences intercommunautaires. Pour le moment, il est difficile d’avoir des précisions sur l’identité des auteurs de ce pillage. Mais à Bangassou, deux groupes armés s’affrontement depuis plusieurs mois. D’un côté, il y a les autodéfenses, proches des Anti-Balaka et de l’autres des hommes armés, proches des ex-Séléka.

Partage.

L'auteur

Commenter