Centrafrique : Mouvement continu de retour des déplacés de Paoua vers leurs villages d’origine

0

BANGUI, 9 Juin 2018 (RJDH)—Les déplacés de la ville de Paoua dans la préfecture de l’Ouham Pendé continuent à retourner dans leurs villages respectifs. Information confirmée ce 9 juin au RJDH par des sources humanitaires.

Les communes proches de Paoua ont été les théâtres des violences entre novembre et décembre 2017, faisant fuir plus de 65.000 personnes vers la ville. Après plusieurs actions des humanitaires, des députés de la région et du gouvernement, le premier détachement des Forces Armées Centrafricaines (FACA) a été déployé dans la ville aux côtés des forces onusiennes, afin de sécuriser les communes pour favoriser le retour des déplacés.

Six mois après ce déploiement, un retour est observé. Selon les acteurs humanitaires, depuis le début du mois de mai, il est observé un mouvement continu de retour des déplacés de Paoua vers leurs milieux d’origine, sur les axes Nord et Est. « Les autorités locales ont souligné qu’au moins 3.227 ménages soit 16.000 personnes seraient retournées dans 21 villages de la commune de Nana-Barya. Dans la sous-préfecture de Markounda, environ 70% sur plus de 8 000 déplacés seraient aussi retournés dans leurs villages, d’après certains partenaires qui y ont mené des évaluations », a rapporté au RJDH un acteur humanitaire.

Les 30 et 31 mai, une organisation humanitaire a procédé à la distribution de 3.100 moustiquaires à 2.149 ménages retournés dans la commune de Nana-Barya. Les acteurs humanitaires œuvrant dans le domaine de la santé envisagent de réorienter certaines de leurs activités de Paoua-Centre vers les axes de retour.

Même si le retour des déplacés est observé, la situation d’au moins 50.000 déplacés restant dans la ville ne réjouit pas plus d’un alors que dans beaucoup de ville du centre et du nord, l’accès humanitaire est fortement menacé par des groupes armés.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation et Rédacteur en Chef du RJDH. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il a travaillé de 2014 à 2017 comme Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux avant d'être nommé Rédacteur en Chef le 18 Janvier 2018. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.