Centrafrique : « Que tout le monde s’inscrive dans la dynamique de la paix pour espérer sauver la RCA » lance Eddy-Symphorien Kparékouti

0

BANGUI, 20 mai 2017 (RJDH)— Eddy-Symphorien Kparékouti, président du PUR a lancé un appel en faveur de la paix sans quoi, la RCA ne saurait sortir de la situation actuelle. Il l’a fait savoir dans la 4ème édition de sa plateforme de réflexion dénommée « Camaparossotilasso ».

Le président du PUR dit regretter les évènements signalés ces derniers jours dans la partie Est et Sud Est du pays. Ces évènements pour lui, sont de nature à saper les efforts consentis pour amener la République Centrafricaine sur le chemin de la normalité, « nous avons suivi avec stupéfaction le regain de violence signalé ces derniers temps dans l’Est et le Sud-Est de la RCA. Ces évènements détruisent les efforts faits pour que ce pays retrouve le chemin de la paix. Il s’agit pour nous des actes ignobles qui n’ont aucune justification et fondement parce que le peuple centrafricain massacré depuis plus de quatre ans aujourd’hui veut la paix » a-t-il expliqué.

Eddy-Symphorien Kparékouti condamne ces actes qu’il attribue aux ennemis de la paix. Il appelle les autorités et la Minusca à faire ce qui est en leur pouvoir pour protéger la population sans défense, « les nouvelles autorités ont pour mission première, la protection des civils. Cette mission est aussi confiée à la Minusca sauf que les deux entités jusque-là ne semblent pas utiliser les moyens nécessaires pour rassurer sur ce point. C’est pourquoi je les appelle à plus d’engagement et plus de sérieux dans la mission de sécurisation de la RCA laissée depuis des années entre les mains des ennemis, des mercenaires étrangers en quête non seulement des ressources mais aussi de pouvoir » dénonce le président du PUR.

Ce dernier plaide pour une mobilisation générale en faveur de la paix afin de sauver la RCA, « la paix doit être l’affaire de tous parce qu’elle est plus importante que nos convictions politique et religieuse. C’est pour cela que je demande à tous ceux qui se sont engagés dans cette entreprise de se réorienter en faveur de la paix, seule voie pour tous de trouver des solutions à nos revendications respectives » lance-t-il.

Le président du PUR emboite le pas à plusieurs leaders politiques qui ont aussi appelé au calme. Notons que ces réactions politiques font suite aux violences de Bangassou dans le Sud-Est où une centaine de personnes ont été tuées par les groupes armés et l’attaque de Alindao où une cinquantaine de personnes ont aussi péri sous les balles des hommes armés.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.