Centrafrique : La Minusca renforce ses dispositifs militaires à Bambari, au centre du pays

0

BANGUI, 17 février 2017—Les dispositifs militaires de la Minusca à Bambari ont été renforcés ces deux derniers jours, apprend on de sources militaires. Vladimir Monteiro, porte-parole de la mission onusienne parle de mesures prises pour prévenir « la bataille de Bambari ».

Le renforcement des dispositifs miliaires de la Minusca à Bambari intervient suite aux menaces d’affrontement entre UPC et la coalition du FPRC qui aurait franchi la ligne rouge tracée par la mission à quelques kilomètres de Ipyy.

De sources indépendantes, plusieurs véhicules blindés de la  Minusca sont entrés depuis jeudi soir dans la ville de Bambari, « nous avons vu des chars et des véhicules lourdement armés arrivés ici à Bambari. La Minusca renforce ainsi ses dispositifs avec plus de patrouilles et de check points » a confié un leader de la société civile de Bambari joint par le RJDH.  Un agent municipal parle de survol de la ville par un hélicoptère de combat, « depuis ce matin, un hélicoptère de combat survole Bambari à basse altitude comme si quelque chose allait se passer », fait-il savoir sous l’anonymat.

Contacté par le RJDH, Vladimir Monteiro porte-parole de la Minusca a confirmé le renforcement des dispositifs militaires de la force à Bambari. Il s’agit pour lui, des mesures de préventions dont l’objectif est d’éviter des combats à Bambari, « nous avons bien évidemment renforcé nos dispositifs militaires non seulement à Bambari mais aux alentours. Notre objectif est d’éviter des affrontements entre les groupes armés à Bambari parce que les enjeux sont énormes » confie t-il.

Plusieurs humanitaires ont trouvé refuge à la base de la Minusca, d’après les informations du RJDH, informations que le porte-parole de la Minusca ne souhaite pas commenter, « il faut demander cela aux humanitaires mais moi je n’ai rien à dire dessus », répond Vladimir Monteiro.

La ville de Bambari est calme même si les menaces d’affrontement entre la coalition du FPRC et l’UPC sont de plus en plus réelles.

Partage.

L'auteur

Commenter