Centrafrique: Méckassoua finalement destitué, un nouveau PAN attendu lundi prochain

0

BANGUI, 27 octobre 2018(RJDH ) –Abdou Karim Méckassoua, président de l’assemblée nationale vient d’être destitué par les élus de la nation, suite à une motion de censure pour manquement grave à l’exercice de ses fonctions et le détournement d’environ 800 millions de Franc CFA ainsi que la passation des marchés de gré à gré.

Les élus de la nation,  après débat ont voté selon les résultats suivants : 41 Non, 1 Nul et 98 ont voté Oui pour sa destitution sur un total de 140 députés. « En conséquence, Abdou Karim Méckassoua est démis de ses fonctions », a déclaré Symphorien Mapenzi,  1er vice-président de l’assemblée nationale, président de la séance.

Selon le règlement intérieur de l’assemblée nationale, les députés disposent de trois jours pour élire un nouveau président de l’assemblée nationale. Le lundi prochain, il sera question de connaitre un nouveau président de l’Assemblée nationale.

Des sources proches de la présidence de la République ont commenté que « Abdou Karim Méckassoua s’est montré très hostiles à la politique du gouvernement depuis son élection comme président de l’assemblée nationale, alors qu’il a été soutenu par la majorité présidentielle ».

Pour le moment, aucun candidat ne s’est prononcé officiellement pour le perchoir de l’Assemblée Nationale.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation et Rédacteur en Chef du RJDH. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il a travaillé de 2014 à 2017 comme Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux avant d'être nommé Rédacteur en Chef le 18 Janvier 2018. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.