Centrafrique : « Marcher sur Bangui », un projet irresponsable et utopique, selon la presse nationale

0

BANGUI, 23 avril 2018 (RJDH)—La rencontre du chef de l’Etat et les forces vives de la nation, fait la une des journaux avec en toile de fond, le regroupement des ex-Séléka à Kaga Bandoro.

L’Agora, le Confident et Adrénaline Info publient l’intégralité du discours prononcé par le chef de l’Etat Faustin Archange Touadéra, le 20 avril 2018 devant les forces vives de la nation. La Une de L’Agora est accompagnée d’une image de Abdoulaye Hissene que le chef de l’Etat a accusé d’être l’instigateur de la rencontre « irresponsable », selon Touadéra.

Le journal prend soin de mettre en gras, certaines expressions du chef de l’Etat jugées phares comme, « Que voulons-nous ? » « Aimons-nous réellement notre pays ? » « Ce que je sais, c’est que le peuple est fatigué », rappelle l’Agora.

Le Confident en publiant le discours du chef, reprend les interrogations du président comme grand titre de sa parution du jour, « Que voulons-nous ? Aimons-Nous notre pays ? », place en grand titre ce journal qui accompagne sa une avec une image du chef de l’Etat à coté de laquelle est placée une image de l’assistance lors de la rencontre entre le président et les forces vives de la Nation.

Adrénaline Info fait un zoom non seulement sur l’allocution du chef de l’Etat mais aussi braque un projecteur sur les interventions de plusieurs personnalités présentes à la rencontre du 20 avril. Ainsi, le journal revient sur les interventions de Parfait Onanga Anianga, chef de la Minusca, de Mme Léa Mboua Koyassoum Doumta, présidente par intérim du Parti de l’Unité Nationale et de Djimarem de l’UDPP. C’est une grande image de Faustin Archange Touadéra qui fait la une de la parution d’Adrénaline Info de ce lundi, parution qui en fait, est une édition spéciale sur la rencontre du 20 avril dernier.

L’Agora dans sa parution du jour développe un scepticisme inégalé sur la possibilité pour les ex-séléka de reprendre le contrôle de Bangui et du pouvoir comme, d’après le journal, ils veulent le tenter. Comme pour rassurer, le quotidien titre à la une, « Pas de panique ! Il n’y aura pas un second 24 mars 2013 : Abdoulaye Hissene peut rêver ! ». Le journal démontre que cette ambition ne peut aboutir faute de soutien populaire et parce que le pouvoir en place a pu relancer certains bataillons de Faca, mettre en confiance la population et surtout qu’il a de son coté les russes et la Minusca. L’Agora parle de mission impossible pour la Séléka.

Un autre sujet, c’est l’entrée d’une importante équipe des ex-Séléka dans la ville de Ngakobo. Cette information est publiée par le Confident qui indique qu’une fois dans la ville, certains de ces hommes armés ont pris le contrôle de la localité tandis que d’autres se sont rendus au chantier de diamant qui se trouve au village Bakongo.

Partage.

L'auteur

Commenter