Centrafrique : La Mambéré Kadéi déjà prête pour la JMA 2017

0

BERBERATI, 26 Septembre 2017 (RJDH)—La ville de Berberati est déjà prête pour accueillir la Journée mondiale de l’Alimentation d’octobre 2017. Les groupements agropastoraux et les organisations paysannes sont sur leur pied pour cette journée. Constat du RJDH dans la localité.  

La ville de Berberati à l’ouest dans la Mamberé-Kadei d’environ 150.000 habitants accueillera cette année, la Journée Mondiale de l’Alimentation (JMA) célébrée le 16 Octobre de chaque année. Cette célébration survient dans un contexte de soudure agricole après la crise. Une occasion pour le gouvernement de passer en revue les pistes rurales et les axes routiers menant dans la capitale économique du pays.

D’après un constat du RJDH dans cette localité, les travaux préparatifs relatives à cette journée connaissent un succès, « en ce moment, on peut dire que la ville de Berberati est presque prête pour accueillir pour la JMA grâce aux travaux qui se font par rapport à la réhabilitation des grands axes de la ville par l’Office National de Matériels (ONM), l’électrification du centre-ville par l’Enerca après quatre ans, et aussi l’aménagement des bâtiments administratifs de la localité sont des points à noter», a indiqué Jean-Claude Gnapoungo,  correspondant du RJDH dans la localité.

En dépit de ces quelques points, des efforts restent à fournir selon la population, « la population réclame encore la dotation en eau potable par la société de distribution d’eau en Centrafrique (SODECA), l’électrification de toute la ville car selon elle, cette journée est une occasion pour que  le chef-lieu de la Mamberé-Kadei soit urbanisé. Un autre constat est celui de la mobilisation des bureaux régionaux de la FAO et du ministère de l’agriculture malgré quelques insuffisances en moyens financiers » a-t-il relaté.

Les produits, vivriers, maraichers et agricoles tels que le Cacao, le café sont prêts pour être présentés par les groupements agricoles qui souhaitent un suivi technique et un appui financier par les organisations et le gouvernement afin d’améliorer leur travail après cette journée attenue.

Partage.

L'auteur

Commenter