Centrafrique : l’Union Africaine et le dialogue entre centrafricain

0

BANGUI, 06 Juillet 2018 (RJDH) — Les analyses convergent toujours sur l’épineuse question du dialogue en vue entre le gouvernement et les groupes armés sous l’égide de l’Union Africaine sans apporter des faits nouveaux.

« Réaction tardive de Touadera » titre le quotidien Le Démocrate. « Il est aisé de comprendre, le Président centrafricain n’est pas en odeur de sainteté auprès de ses homologues de l’UA, notamment ceux de la sous-région » indique Le Démocrate. Il ajoute aussi que « d’après des sources, Faustin Archange Touadera aurait en fait compris que la fameuse feuille de route pour la paix et la réconciliation de l’UA, n’est autre qu’un traquenard pour son peuple ou encore pour son régime… » « Touadera se réveille brutalement enfin de sa longue nuit de sommeil, arrache violemment l’épais bandeau noir qui lui voilait les yeux et qui l’empêchaient depuis deux années de bien voir et comprend le piège à rat qui lui a été insidieusement tendu…il se tourne vers certains partis politiques et certaines organisations de la société civile afin de monter au créneau » s’exclame Le Démocrate.

C’est face à tous ces remous que le FPRC a publié un communiqué dans le journal Le Démocrate « dénonçant les différentes prises de position tendant à la manipulation nationale afin de faire échouer tous processus de paix qui n’est pas dans leur intérêt », peut-on lire dans ce communiqué.

L’Agora s’inquiète de l’explosion des décharges à Bangui. « Les tas d’immondices immenses jouent sur la vie de toute population et la politique de la Mairie de Bangui est difficile à saisir » remarque le Journal.

Bonne lecture !

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.