Centrafrique : L’Unicef dresse un tableau sombre de l’éducation des enfants dans le pays

1

BANGUI, 4 Juillet 2017 (RJDH)—La situation de l’éducation en République Centrafricaine rapportée par l’UNICEF en juin 2017 est d’autant préoccupante qu’elle interpelle plus d’une personne. Le faible ratio élève-enseignant, la destruction des infrastructures et la forte proportion des Maîtres-parents dans les écoles publiques inquiètent l’agence onusienne qui projette des actions palliatives.

Selon le rapport dont le RJDH dispose d’une copie, la proportion des maitres parents est grandissante dans le pays, ce qui mettrait à mal l’efficacité de la formation. « En 2015-2016, il y avait en moyenne un enseignant pour 83 élèves. Plus de la moitié du corps enseignant est composé de ‘’maîtres-parents’’ financés par les communautés et sans qualification et dans certaines régions, la proportion des maîtres parents atteints 90% » s’alarme Unicef.

Les cours sont dispensés sous les hangars et paillotes et seulement un tiers des écoles primaires répond au standard requis  « il y a 2.323 écoles primaires publiques dans le pays. Un tiers d’entre elles ne sont construites en dur (ce sont des paillotes ou des hangars). On estime qu’un enfant d’âge scolaire quatre ne va pas à l’école » indique ce rapport qui ajoute que 38% des écoles ont été victimes des attaques, pillages ou de destruction. Elles sont endommagées.

L’Unicef premier partenaire de mis en œuvre propose des pistes de reconstruction, « pour la reconstruction du système scolaire au travers des programmes financés par l’Union Européenne 21 millions d’Euro sur trois ans, le partenariat mondial pour l’éducation 15,5 millions de dollars sur trois ans. Ces deux programmes selon l’Unicef permettent la réhabilitation de certaines écoles, les équiper et la construction. La formation des enseignants ainsi que le renforcement de capacité du Ministère en charge de l’Education nationale »  précise le document.

L’éducation des enfants est un droit reconnu par la loi fondamentale et plusieurs conventions ratifiées par la RCA sauf que son respect continue de poser problème dans le pays. la situation de l’éducation s’est fortement dégradée ces quatre dernières années à cause des violences qu’a connues la RCA.

Partage.

L'auteur

Un commentaire

  1. Voyons, ils sont trop mignon, les enfants, sur l’image! Le colon français n’a pas honte de remettre de trousses scolaires à seulement une centaine d’enfants sur 2 millions qu’en compte la RCA ? Cette politique à la con doit arrêter à mon avis.

Commenter