Centrafrique : L’ONG Solidarité Internationale se retire de Kabo au nord suite à un pillage

0

BANGUI, le 12 Décembre 2017 (RJDH)—La base de l’ONG Solidarité Internationale de Kabo située au nord du pays a annoncé son retrait de la ville. Décision prise suite à un cas de vandalisme perpétré par les hommes armés dans la localité. Information confirmée au RJDH par des sources proches de l’ONG à Kabo.

La base de l’ONG Solidarité Internationale à Kabo a fait l’objet de vandalisme dans la nuit du 7 au 8 décembre à Kabo. Selon des sources proches de cette organisation, des matériels bureautiques et une importante somme d’argent ont été emportés par ces hommes armés. Cette décision de se retirer de Kabo intervient au moment où la communauté humanitaire célèbre la journée nationale des ONG dans le pays. Kabo a aussi enregistré la mort d’un humanitaire travaillant pour le compte de l’Intersos dans la même nuit du 6 au 7 décembre.

Selon des sources proches des ONG présentes dans la localité «  C’est aux environs de 2 heures du matin que six hommes en armes ont attaqué la base de l’ONG Solidarités. Après des  tirs à l’arme automatique, les assaillants ont réussi  à emporter des ordinateurs, et bien d’autres matériels, ainsi qu’une somme d’argent » a relaté un des responsables contacté  par le RJDH depuis Kabo.

Un des Com-Zone de la Séléka qui contrôle la région rejette la responsabilité « je suis surpris de ce que les gens racontent en notre nom. Si ces ONG sont sérieuses et convaincues de ce qu’ils ont vécu, ils devront s’approcher de nous pour signaler. Dans le cas d’espèce nous ne savons quoi dire et nos éléments ne sont pas responsables d’un tel acte, puisque nous les contrôlons » a indiqué Anour Adam un des responsables du MPC.

Ces cas de braquages répétés plongent la population de Kabo dans le besoin d’assistance humanitaire. Le retrait de Solidarité Internationale intervient après celui de l’ONG Intersos toujours pour des questions sécuritaires.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.