Centrafrique : L’ONG Demain les Hommes déplore les situations humanitaires encore précaires

0

BANGUI, 12 octobre 2017 (RJDH)—L’ONG nationale « Demain les Hommes » a lors d’une interviews accordée au RJDH déploré les situations humanitaires précaires et les violences qui empêchent les acteurs humanitaires à assister les personnes vulnérables.
Les violences dans le pays continuent de rendre difficile les situations humanitaires de la population et constituent un frein à l’intervention humanitaire dans le pays. Selon les dernières données humanitaires, plus de 600.000 personnes sont déplacées et 500.000 réfugiées alors que la réponse humanitaire n’arrive pas aux plus vulnérables à cause de la faible mobilisation des ressources. C’est dans ce contexte l’ONG nationale « Demain les Hommes » déplore cette situation et appelle à plus de mobilisation.

L’Administrateur de ladite ONG, Jean Maxime Blecho souligne que l’insécurité est un frein pour l’action humanitaire « la situation reste critique du fait de l’insécurité. Quand on essaie de voir la cartographie du pays, les zones sous contrôles des groupes armés sont hostiles aux acteurs humanitaires. Avec ce cas, comment va être la vie des milliers des personnes en danger ? », S’interroge-t-il.

Jean Maxime Blecho appelle à plus de soutien aussi aux ONG nationales afin d’être plus proche des communautés, « Plusieurs ONG internationales qui œuvrent ici, un jour, elles vont rentrer. C’est pourquoi, notre appel est que les organisations nationales soient soutenues afin de tenir le coup pour être plus proches des populations. C’est dans ce sens que nous sollicitons le partenariat avec les ONG internationales de la place. Pour le moment, nous n’avons pas encore les projets sauf quelques activités d’assainissement que nous avons menées pour faciliter la rentrée scolaires », a-t-il lancé.

Créée le 22 avril 2017, l’ONG « Demain les Hommes » œuvre dans le domaine d’urgence, relèvement précoce, développement durable à travers les activités génératrices de revenu à Bangui et compte élargir son champ d’action dans plusieurs villes du pays, après l’évaluation des besoins faite proche de Damara dans le domaine de Wash.
 

 

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation. Il est ressortissant du département des sciences de l’information et de la communication de l’Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012.
Au RJDH, il est Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux depuis avril 2014. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter