Centrafrique : L’office Nationale du Matériel tente de sauver le pont Saint Charles en dégradation

0

BANGUI, 19 juillet 2016 (RJDH)- Les travaux de réhabilitation engagés par l’office Nationale du Matériel   pour tenter de  sauver le pont Saint Charles de l’érosion sont en cours. Selon le directeur des travaux Marie Bernard  Ngollo, les travaux entamés prendront fin le 30 juillet 2016. Il l’a dit lors d’une interview accordée au RJDH.

Selon Marie Bernard  Ngollo, directeur des travaux à l’Office Nationale du Matériel, le respect du premier délai d’exécution a été respecté  « la première phase qui consistait à renforcer  les culés et à les réparer a été faite dans les délais prévu », a –t-il confié.

Il a expliqué l’origine de ce délabrement en ces termes : « La  dégradation accélérée de ce pont est due  aux flux d’eau du fleuve qui remonte jusqu’au niveau de l’ouvrage et l’eau qui redescend également se rencontre au niveau du pont et crée ces problèmes d’érosion régressive qui risquerait de causer  son écroulement et également la concession de l’école Saint Charles, si les travaux n’avaient pas été faits très rapidement».

Entamé au mois de Mai pour une durée d’exécution de deux mois  compte tenu de l’avancée de la dégradation, le coût des travaux est estimé à 139 millions et prendra fin ce 30 juillet.

Le pont de Langbassi qui relie le 2ème et 6ème arrondissement situé sur l’avenue David Dacko au quartier Sapeke qui s’est écroulé depuis octobre 2011 va être reconstruit,  selon l’annonce faite par le Président de la République Faustin archange Touadera lors de son bilan des 100 jours au pouvoir.

Le coût de reconstruction  du pont  Langbassi est estimé  à   5 milliards 500 millions fca montant revu à la hausse compte tenu de l’érosion qui a considérablement dégradé l’emplacement du pont depuis  son délabrement avancée en  2008.

Partage.

L'auteur

Commenter