Centrafrique : L’Institut Universitaire Paramédical de la Croix Rouge Centrafricaine retrouve un nouveau souffle

0

BANGUI, 26 Mai 2018 (RJDH)… L’Institut Universitaire Paramédical de la Croix Rouge Centrafricaine (IUFP-CRCA) a retrouvé un nouveau souffle grâce à l’appui technique de la Croix Rouge Française. Le nouveau site délocalisé dans le 2ème Arrondissement a reçu la visite ce 25 mai des différents partenaires ainsi que des autorités locales du 2ème Arrondissement de Bangui.

L’Institut Universitaire Paramédical de la Croix Rouge Centrafricaine (IUFP-CRCA)  a vu le jour en 2010 à la suite d’un partenariat conclu entre la Croix Rouge Française et celle de la Centrafrique. Il avait bénéficié du financement de l’Agence Française de Développement (AFD) pour la construction de ses bâtiments dans le 3ème arrondissement.

Antoine Mbao Bogo, président de la Société Nationale de la Croix Rouge, a expliqué que « les récents remous sociaux ayant créé l’insécurité ont conduit à envisager sa délocalisation et son implantation sur le nouveau site provisoirement basé depuis le 19 Mars 2018 à l’ex-école UNESCO située au bord du fleuve Oubangui, ceci grâce à l’appui technique de la Croix Rouge Française avec l’important financement du Ministère français des affaires étrangères à travers le fonds ‘’initiative 5% ‘’ géré par «Expertise France».

Les motivations de ce nouvel appui sont justifiables, «nous n’avons jamais cessé de dispenser les cours malgré l’insécurité qui plane sur le pays. Premièrement nous avons été délocalisés et relogés au niveau de l’Université de Bangui mais l’espace était insuffisant pour nos étudiants. C’est cette raison qui a incité nos partenaires à nous appuyer et leur appui a fait que nous avons obtenu les locaux de l’Ecole UNESCO sis dans le 2ème arrondissement, avec l’autorisation du Ministère de l’éducation nationale », a justifié Sylvie Ngoadakpa, Directrice de l’institut.

L’appui du gouvernement français vise à soutenir le domaine sanitaire dans le pays selon David Germain Robin, Conseiller à la coopération et à l’action culturelle près l’Ambassade de France à Bangui, «la promotion de la santé et des actions sociales vise à assurer un développement humain durable au profit de la population en général et en particulier des plus vulnérables durement affectées par la crise. Et donc cette formation fait partie des priorités de la coopération française en Centrafrique» a-t-il souligné.

L’Institut Universitaire de Formation Paramédicale de la Croix Rouge a été reconnu par le Ministère de la santé publique en 2010. Il a pour but de former des cadres dans le secteur de la santé, des diplômés niveau licence/Master en soins infirmiers et des assistants de santé.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.