Centrafrique : L’honorable Yékatom alias Rambo visé par une plainte pour agression

0

BANGUI, 09 novembre 2017 (RJDH)—Une plainte pour agression a été déposée au tribunal de Bimbo contre l’honorable Alfred Yékatom alias Rambo, ancien chef rebelle Antibalaka. L’information a été confirmée par plusieurs sources concordantes, contactées par le RJDH.

Cette plainte fait à l’intimidation d’une famille par armes à feu sur instruction du député Yékatom. L’acte qui s’est produit dans la nuit du dimanche à lundi, avait provoqué la panique dans la localité. De sources concordantes, le parquet de Bimbo a été saisi par la famille intimidée, « nous avons réceptionné une plainte contre l’honorable qui réside dans notre juridiction. Le parquet de Bimbo est compétent par ce que l’acte s’est produit dans notre localité », a expliqué une source proche du parquet de Bimbo où réside l’honorable Alfred Yékatom Rambo.

Selon les informations du RJDH, le parquet de Bimbo a saisi le procureur général pour conduite à tenir, « je puis vous dire que le parquet de Bimbo saisi, a touché le procureur général pour des instructions sur ce dossier. Pour le moment, l’affaire est à ce niveau », explique une source au sein de ce département.

Le procureur prêt le tribunal de Grande instance de Bimbo, contacté par le RJDH a confirmé l’existence de la plainte sans vouloir commenté. Aucune enquête n’est encore ouverte. Elle ne pourrait être possible que si le procureur général donne suite à la requête du parquet de Bimbo. Pour le moment, difficile d’évoquer une quelconque levée d’immunité parlementaire du député mis en cause. En la matière, l’Assemblée Nationale saisie par le gouvernement peut procéder à la levée de cette immunité pour permettre au député de répondre de ses actes devant la justice.

De sources bien informées, les plaignants craignent déja pour leur vie, « ce chef rebelle a des éléments partout à Bimbo et dans la Lobaye qu’il continue de contrôler par les armes. Les plaignants sont en danger parce qu’il peut tout faire », a confié un proche de cette famille que nous n’avons pas pu joindre.

Alfred Yékatom alias Rambo puissant chef rebelle Antibalaka, élu député de Mbaiki 5 est cité depuis 2014 dans plusieurs rapports d’organisation de défense de droit de l’homme qui l’accusent d’assassinat de civils, de prélèvement des taxes illégales entre Bangui et Mbaiki, d’exploitation illégale de ressources du pays dans la Lobaye. Ces faits ont conduit à l’inscription de son nom le 20 aout 2015 dans la liste des personnes et entités « se livrant ou apportant un appui à des actes qui compromettent la paix, la stabilité ou la sécurité en RCA » conformément au paragraphe 11 de la résolution 2196 du conseil de sécurité des Nations-Unies

Partage.

L'auteur

Commenter