Centrafrique : L’EUTM boucle la formation du premier bataillon des FACA

0

BANGUI, 26 avril 2017(RJDH)—Des compagnies d’infanteries de 47O hommes entrainés par l’EUTM ont expérimenté la phase pratique avant la remise officielle à l’état-major et au gouvernement. Le scénario et la coordination de combat sont exécutés ce 26 avril à Mboko dans la commune de Bimbo 5.

L’itinéraire du soldat et la coordination des opérations sur le terrain est compatible à l’entrainement avec les moyens d’artillerie et des mitrailleuses. La progression du soldat et la lucidité dans l’interprétation de la cartographie constitue le socle de l’intervention du colonel Vermulen, chef de pilier entrainement de l’EUTM.

L’opérationnalisation de ce bataillon dépend des autorités selon les le commandant la force de l’EUTM Ruys, « le bataillon est formé, mais cela ne dit qu’il est opérationnel parce qu’il lui faut l’équipement et l’armement. Je sais que le gouvernement est en train de travailler là-dessus. L’équipement est partiel à travers les dons et le gouvernement a décidé de procéder à l’achat des armes mais cela prend du temps », a-t-il expliqué.

Le chef de bataillon d’infanterie territoriale n°3 se félicite du renforcement de capacité de ces hommes « l’exercice est axé sur la cohésion du groupe lors d’une opération. Et mon travail est de rester en contact permanent avec les hommes sur le terrain pour coordonner la progression et donner des orientations à temps réel » a-t-il présenté.

 L’entrainement avec l’EUTM est d’une valeur ajouté selon le capitaine Massé « l’abondance du bien ne nuit pas, avec l’entrainement nos hommes ont pu se souvenir de ce qu’ils ont appris à l’instruction et ont su profiter et capitaliser l’approche européenne du combat. A ce titre l’exercice doit être un sujet de fierté pour notre armée » a-t-il ajouté.

75% des forces armées sont concernés par l’entrainement de l’EUTM. Les compagnies de BIT2 sont attendus dans les mois à venir pour des séries de formations.

Partage.

L'auteur

Commenter