Centrafrique : Les violences à Bambari, dans les kiosques à Bangui

0

BANGUI, le 16 Mai 2018 (RJDH) — La flambée de violences à Bambari, ville déclarée sans arme par les Nations Unies, est le principal sujet qui a intéressé la presse écrite nationale. Plusieurs journaux s’y sont penchés ce mercredi 16 mai 2018.

L’Agora met à la une l’image du chef de l’Etat et ironise, « Bambari, la ville sans armes est à feu et à sang ». Le journal attribue cette flambée de violence à la Séléka sans aucune autre précision et considère que les groupes armés à travers cette offensive, ont décidé de défier l’Etat et la Minusca qui ont déclaré Bambari, ville sans arme.

Adrénaline Info titre à la une, « la ville de Bambari replongée dans une nouvelle spirale de violence ». Le journal fait remarquer que l’incident a commencé depuis le 14 mai et au moins 5 personnes sont mortes dans les affrontements. Selon Adrénaline Info, le commissariat, la gendarmerie, la radio locale et l’hôpital sont contrôlés par les assaillants qui, seraient d’après l’auteur de l’article qui cite des sources indépendantes, des combattants de l’UPC.

Ce sujet est placé à la première page du journal le Confident qui publie l’image d’une foule en débandade avec des bagages sur la tête.  Le journal titre, « Bambari bascule dans la violence ». Nos confrères du journal Le confident mettent l’accent sur le déplacement massif des populations contraintes par les assaillants qui sont d’après le journal, les peulhs armés. La violence à Bambari est considérée par le quotidien comme un plan minutieusement préparé par l’UPC qui s’est réuni le 11 mai dernier à quelques kilomètres de Bambari. Selon le journal, la résidence du préfet et la base de la Minusca ont aussi été attaquées.

L’Agora débouche sur la conclusion selon laquelle, ces affrontements et attaques sont l’œuvre de Nourredine Adam et au journal de s’adresser au chef de l’Etat « Monsieur le président, Nourredine Adam ne vous accordera jamais le bénéfice du repos et pour cause ». L’auteur de l’article tente de retrouver le leader du FPRC derrière toutes les attaques de ces derniers jours et surtout de présenter son ambition qui est celle de prendre le contrôle de Bangui.

Adrénaline Info annonce ce matin la division entre les groupes armés du km5. Selon le journal, le leader d’autodéfense Force recherché par la Minusca et l’Etat centrafricain serait en train de négocier son départ de la RCA pour le Tchad ou le Soudan.

En économie, le Confident publie un article sur les performances économiques de la RCA. Selon le journal, exploitant un communiqué du FMI, fait savoir que la croissance de 4,3% en 2017 va passer à 5% en 2018, une bonne nouvelle pour le pays d’après l’auteur de cet article./Fréquence RJDH

Partage.

L'auteur

Commenter