Centrafrique : Les taxis moto à l’école des techniques préventives et du secourisme à Bangui

0

BANGUI, 24 mai 2018 (RJDH)—Plusieurs conducteurs d’engins à deux roues ont renforcé leur capacité à Bangui sur les différentes techniques de bases appropriées en secourisme. Un projet de la Croix rouge qui se veut une prise de conscience de ces derniers en cas d’accidents de motos.

Plusieurs cas d’accidents de taxi moto sont enregistrés à travers le pays, mais si les conducteurs sont pointés du doigt pour ces accidents parfois mortels, il n’en demeure pas moins que ces décès surviennent faute de connaissance des conducteurs sur les notions de secourisme. C’est dans ce contexte que la Croix rouge centrafricaine en partenariat avec celle de Nederland (Pays bas) a organisé une session sur le secourisme qui vise les premiers soins en cas d’accidents.

Jean Marie Bongo, cadre au ministère de l’Économie et du plan a montré dans une interview accordée au RJDH que six modules ont été retenus pour cette formation à savoir : la mission de la croix rouge dans le monde, le rôle du mouvement de la croix rouge en Centrafrique, les violences basées sur le genre, les techniques de communication et sensibilisation, l’impact de la crise dans l’économie du pays.

La formation qu’offre la Croix rouge découle d’un constat dans les structures de santé en ce qui concerne spécifiquement les taxis moto. Il urge pour cette structure auxiliaire de l’Etat d’apporter de l’aide pour faire l’économie des victimes.  « Les activités des conducteurs de taxi-moto aujourd’hui en Centrafrique contribuent certes à l’économie du pays, mais il est aussi important que cette catégorie de personnes prennent conscience de leur travail et acquiert certaines connaissances de bases sur le secourisme afin d’intervenir au cas de premiers soins d’urgence auprès des accidentés », a souligné le responsable de la communication à la croix rouge centrafricaine, Gérard Gildas Bikoumbi.

Plusieurs arrondissements sont sur la liste d’attente et commenceront leur formation dans les jours à venir.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.