Centrafrique : Les sans-abris de Mamoum proche de Birao appellent le gouvernement et les ONG à l’aide

0

BANGUI, 06 Septembre 2018(RJDH)—Plusieurs villages du nord sont touchés par la catastrophe suite à une pluie diluvienne fin juillet dans la Commune de Mamoum proche de Birao, les victimes désemparées appellent le gouvernement et les ONG humanitaires à l’action. Appels lancés ce matin par le représentant d’une ONG surplace qui recense les sinistrés.

Il s’agit des villages Boromata, Vodomassa, Oullou, Zanzi dans la commune de Mamoum qui sont touchés après la pluie du 9, 16 et 19 juillet dernier. Alors que les victimes sont dans l’attente d’une probable assistance, les choses n’arrivent toujours pas au points qu’elles se disent abandonnées. Face à cette situation, elles appellent le gouvernement et les ONG humanitaire à leur secours.

 Le bilan fait par ODESCA fait froid au dos. « Nous avons recensé 310 maisons écroulées, plus de 400 latrines, et 2000 hectare de culture à savoir, le riz, le maïs, gombo, le mil ont été inondées. La plupart de ces victimes vit dans des familles d’accueilles dans des conditions déplorables » a indiqué le responsable de l’ONG ODESCA présente dans la localité.

Les conséquences de cette catastrophe sont néfastes pour la culture d’ici là si rien n’est fait, « ces cultures permettent aux victimes de vivre pendant les mois de septembre, octobre et Novembre avant d’amorcer la saison sèche. Aujourd’hui elles ont vu leurs cultures emportées par la pluie. Comment-vont-elles vivre » se demande-t-il.

Selon les habitants de la localité, la pluie de cette intensité intervient après 10 ans où un cas similaire ait été enregistré en 2008 dans la localité.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.